Actualisé 04.02.2009 à 15:17

Mondiaux 2009

Didier Cuche s'offre l'or à 34 ans

Didier Cuche s'est adjugé le titre mondial lors du super-G des Mondiaux de Val d'Isère. Le Neuchâtelois a réalisé une course parfaite et a devancé l'Italien Peter Fill et le Norvégien Aksel Lund Svindal. Défago termine au 8e rang, juste devant Carlo Janka.

Didier Cuche a mis fin à une longue quête en remportant mercredi à Val d'Isère le super-G des Championnats du monde 2009, la première médaille d'or de sa carrière à 34 ans.

Et ce n'est pas un hasard si le boucher de formation a décroché ce titre majeur sur la Face excessivement difficile et verglacée de Bellevarde.

Dans ce combat, Cuche a non seulement survécu mais, en outre, il est parvenu à mettre constamment ses skis dans la pente abrupte pour nettement devancer l'Italien Peter Fill et le Norvégien Aksel Lund Svindal, à 99 centièes et 1''02.

"Aujourd'hui, tout a joué pour moi, les skis et le réglage des chaussures. Hier (mardi), après la séance de ski libre, je me suis fait violence pour faire le bon choix", a déclaré Cuche, qui a rendu hommage à son technicien.

Vice-champion olympique de la discipline en 1998 à Nagano, derrière l'Autrichien Hermann Maier, Cuche était sorti de la piste quatre ans plus tard aux Jeux de Salt Lake City alors qu'il était en tête au deux-tiers du parcours.

Combat

Victime d'un grave accident (rupture des ligaments du genou droit) il y a 4 ans, le skieur du Val de Ruz, près de Neuchâtel, avait engagé un long combat pour revenir dans le peloton de tête.

Aux Mondiaux-2007, à Äre (Suède), il avait empoché le bronze en slalom géant, mais s'était retrouvé au pied du podium en super-G, pour un centième derrière son compatriote Bruno Kernen.

Sur le parcours proposé par l'Italien Gianluca Rulfi, seuls les techniciens ont tracé leur route (47 classés sur 70 partants). Le "Top 10" est d'ailleurs éloquent, avec des skieurs expérimentés comme le vétéran Marco Büchel (7e) du Liechstenstein, ou des jeunes au talent reconnu, tels l'Italien Christof Innerhofer (4e) et le Suisse Carlo Janka (9e).

Cuche a affiché sa supériorité du haut en bas. L'Autrichien Benjamin Raich, finalement 5e, a compromis ses chances de podium dans le mur de départ, alors qu'Innerhofer a perdu le bénéfice d'un excellent haut par un bas plus hésitant.

Dossard 26, sur une piste qui commençait à marquer, l'Italien Peter Fill, 26 ans, a conquis son premier podium mondial ou olympique. "Quand j'ai entendu que Cuche était en tête, avec une seconde d'avance sur Svindal et Innerhofer, je me suis dit que ce serait difficile pour la victoire mais qu'il y avait de la marge pour le podium", a indiqué le skieur du Haut-Adige.

Double champion du monde en titre de descente et slalom géant, Svindal a conquis le bronze, là-même où ses compatriotes Kjetil Andre Aamodt et Jan Einar Thorsen avaient pris les 1re et 3e places du super-G des Jeux d'Albertville-1992.

Seulement douzième, l'Américain Bode Miller est reparti décontenancé par les "perpétuelles variations, avec de la neige dure en haut, puis de la neige plus accrocheuse les deux portes suivantes, et ensuite de la glace".

Super-G messieurs: 1. Didier Cuche (S/1er titre mondial) 1'19''41. 2. Peter Fill (It) à 0''99. 3. Aksel Lund Svindal (No) à 1''02. 4. Christof Innerhofer (It) à 1''07. 5. Benjamin Raich (Aut) à 1''15. 6. John Kucera (Can) à 1''66. Puis: 8. Didier Défago (S) à 1''69. Carlo Janka (S) à 1''78. Notamment éliminés: Ambrosi Hoffmann (S). Ted Ligety (EU). Manuel Osborne-Paradis (Can). Marco Sullivan (EU).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!