Tour de Suisse: Dietziker s'illustre devant les siens
Actualisé

Tour de SuisseDietziker s'illustre devant les siens

La 5e étape du Tour de Suisse est
passée, mercredi, devant le domicile du Saint-Gallois. Une joie pour le régional de la formation NetApp.

par
Oliver Dufour
Tobel-Tägerschen
Le coureur saint-gallois a fait plaisir à ses fans en montrant le maillot lors de «son» étape. (Photo: DR)

Le coureur saint-gallois a fait plaisir à ses fans en montrant le maillot lors de «son» étape. (Photo: DR)

– Andreas, comment avez-vous vécu ce passage sur le pas de votre porte à Aadorf (TG), lieu du dernier sprint de bonification?

– C'est génial! Un bonheur indescriptible. J'ai pu gagner le sprint à l'endroit même où se trouvaient mes amis et fans. Je crois qu'ils ont tous pu me voir. Pour moi, c'était une motivation supplémentaire.

– Et sinon, comment se déroule ce Tour de Suisse?

– Pas trop mal, mais ce n'est pas évident. La montagne, ce n'est pas trop mon truc.

– Vous avez gagné deux fois le Giro del Mendrisiotto (TI), en 2007 et 2010. Les courses d'un jour vous conviennent mieux?

– Tout à fait. J'affectionne les tracés sélectifs. L'idéal est d'avoir de petites côtes pour éliminer en chemin les meilleurs sprinters. Dans ces conditions, je suis un bon finisseur.

– A 28 ans, c'est votre 4e participation. Comment avez-vous évolué depuis la première, en 2006?

– J'ai surtout amélioré la manière dont je récupère de mes efforts sur la longueur. J'arrive mieux à tenir le rythme.

– Vous êtes 49e au général, à 22 minutes. Quel est votre objectif final?

– Mon classement n'est pas important. Ce qui compte, c'est de réussir une bonne performance d'équipe. Il faut se

montrer dans les échappées, comme aujourd'hui (n.d.l.r.: mercredi) avec Barta, ou la veille avec Benedetti.

– Justement, parlez-nous du Team NetApp, qui court ici grâce à une wild card.

– L'équipe est jeune, mais elle a de grosses ambitions. D'ici un ou deux ans, nous espérons intégrer le World Tour de l'UCI.

Tour de Suisse. 5e étape, Huttwil - Tobel-Tägerschen, 204, 2 km: 1. Borut Bozic (Sln/Vacansoleil) 4h44'48''. 2. Oscar Freire (Esp). 3. Peter Sagan (Slq). 4. Tejay Van Garderen (EU). 5. José Joaquin Rojas (Esp). 6. Marco Marcato (It). 7. Anthony Ravard (Fr). 8. Linus Gerdemann (All). 9. Greg Van Avermaet (Be). 10. Ben Swift (GB), tous même temps.

Classement général:

1. Damiano Cunego (It/Lampre) 17h14'11''. 2. Juan Mauricio Soler (Col) à 54''. 3. Bauke Mollema (PB) à 1'16''. 4. Laurens Ten Dam (PB) à 1'19''. 5. Van Garderen à 1'21''. 6. Frank Schleck (Dan) à 1'25''.

Borut Bozic en invité surprise

Comme attendu, l’étape de mercredi entre Huttwil et Tobel-Tägerschen s’est jouée au sprint. Le surprenant Slovène Bozic, lui-même étonné de son succès, a devancé Freire, qui tire sa révérence en beauté avant son opération du

jour, et l’insatiable Sagan. Dernier rescapé de l’échappée, Jan Barta a été repris à 14km du but. Peu après, son coéquipier suisse Dietziker a remporté l’ultime sprint de bonification. Jeudi, le Tour fait escale au Liechtenstein. Au menu, une ascension hors catégorie de 13km vers Malbun.

Ton opinion