Dieu répond à un sénateur du Nebraska
Actualisé

Dieu répond à un sénateur du Nebraska

Lincoln - Dieu a apparemment répondu à une plainte déposée par un parlementaire du Nebraska, dans un message qui semble être tombé du ciel...

«Celui-ci est apparu miraculeusement sur le comptoir. Tout à coup, c'était ici!», a expliqué John Friend, greffier au tribunal d'Omaha, dans le Nebraska.

Il s'agissait d'une réponse à une plainte déposée contre Dieu la semaine dernière par un sénateur du Nebraska, Ernie Chambers.

Dans un document de cinq pages, il affirme que Dieu a lancé des menaces terroristes contre lui et ses électeurs, suscité de la crainte et semé «mort, destruction et terreur pour des millions d'habitants de la Terre».

Cet homme, qui se présente comme agnostique, cherche à obtenir une injonction permanente contre Dieu.

Signée par «Dieu», la réponse déposée mercredi allègue que l'accusé ne dépend pas de certaines lois terrestres, et que le tribunal n'est pas compétent en matière de Dieu.

En reprochant au Tout-Puissant les souffrances que subissent les êtres humains, on oublie un point, stipule le texte. «J'ai créé l'homme et la femme avec le libre arbitre et avec la promesse de la vie éternelle, le libre arbitre est mon plus grand don pour vous».

L'archange Saint Michel est cité comme témoin, selon M. Friend.

Un autre message, aussi signé par Dieu, affirme que le Tout-Puissant conteste les allégations de M. Chambers.

Ce dernier assure pour sa part que sa plainte est sérieuse, et remarque le point suivant: n'importe qui peut poursuivre n'importe qui.

AP

Ton opinion