Actualisé 16.09.2010 à 15:00

De retour de Téhéran

Dieudonné: «Sakineh est coupable»

L'humoriste Dieudonné, à peine rentré d'un voyage à Téhéran, a pu consulter le dossier de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, condamnée à la lapidation à mort. Il dénonce une manipulation des médias.

Dieudonné est actuellement sur scène avec un nouveau spectacle à la gloire du président iranien intitulé «Mahmoud».

Dieudonné est actuellement sur scène avec un nouveau spectacle à la gloire du président iranien intitulé «Mahmoud».

L'humoriste Dieudonné, à peine rentré d'un voyage à Téhéran, a annoncé jeudi matin avoir pu consulter le dossier de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, condamnée, et dénoncé une «manipulation» et une «instrumentalisation globale» de cette affaire.

Lors d'une conférence de presse dans son théâtre parisien, l'humoriste controversé, fondateur d'un «parti antisioniste», est resté très évasif sur son séjour à Téhéran, où il projette de retourner dès «dimanche ou lundi».

«J'ai été reçu au 'ministère de la Justice' par un porte-parole. Il a ouvert avec beaucoup de gentillesse et de clarté le dossier. J'en connais un peu plus aujourd'hui», a déclaré l'humoriste qui a effectué une visite de trois jours à Téhéran passée sous silence par la presse locale.

Toujours «vivement opposé à la peine de mort», il a remercié «les autorités d'avoir fait preuve de tant de transparence». Se présentant comme un «citoyen français abusé par une propagande» et non comme un «porte-parole de la justice iranienne», Dieudonné, a déclaré qu'il y avait «des preuves irréfutables, des preuves matérielles, qui accusent Sakineh, au-delà de ses aveux», sans pour autant les expliciter.

Actuellement sur scène avec un nouveau spectacle à la gloire du président iranien intitulé «Mahmoud», l'humoriste est l'un des signataires de la pétition contre la lapidation de Sakineh lancée par la revue de Bernard-Henri Lévy, La Règle du jeu, qui a déjà recueilli plus de 135'000 signatures..

«Est-ce que nous n'avons pas été tous manipulés ?, s'est-il interrogé. Moi le premier, en signant cette pétition, j'étais horrifié. J'encourage tous les signataires à aller sur place.»

Sans le nommer, il a accusé «l'initiateur de la pétition d'avoir un projet», d'«être à la tête d'une propagande anti-iranienne».

«J'ai fait une demande pour rencontrer Sakineh, a-t-il dit. Je pense qu'elle devrait être acceptée dans le courant de la semaine. J'invite donc Bernard-Henry Lévy à venir constater par lui-même, l'état de santé, le traitement que lui réservent les autorités iraniennes et la réalité de ce dossier».

Dieudonné avant son départ pour l'Iran:

(afp)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!