Actualisé 25.10.2010 à 22:53

Chablais valaisanDigues du Rhône sabotées par des blaireaux

L'Etat va devoir investir 1,5 million pour réparer les dégâts causés par les animaux fouisseurs.

von
Renaud Bournoud

Voilà 150 ans que les hommes s'échinent à canaliser le Rhône en amont du Léman. Un labeur qui est actuellement mis à mal par une bande de blaireaux. «Nous sommes face à un véritable problème. Leurs galeries carient les digues», s'inquiète Tony Arborino, l'ingénieur cantonal du Rhône. Pour l'instant, une vingtaine de terriers ont déjà été repérés sur la berge valaisanne, entre le lac et Massongex. A priori, la rive vaudoise ne rencontre pas le même problème.

Remarquable terrassier, le blaireau est capable de forer les digues de part en part.

En cas de crue, l'eau s'y engouffre et détruit l'ouvrage. Peu prisé des chasseurs valaisans, le mustélidé a colonisé les bords du Rhône et s'y sent manifestement très bien. «Cette année, leur population a explosé, constate Fernando Jimenez. Avec les champs de maïs à côté, ils ont à boire et à manger», note le technicien de la commune de Vouvry.

De gros moyens sont donc mis en œuvre par le Valais. Les berges vont être défrichées. «A découvert, nous pourrons les observer et les tirer», prévoit Tony Arborino. Les galeries seront bétonnées et des tronçons de digue même refaits. Coût de l'opération: 1,5 million de francs. Un début. La 3e correction du Rhône prévoit la construction de digues «anti-fouisseurs»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!