Santé: Diminution des cas de Sida en Afrique
Actualisé

SantéDiminution des cas de Sida en Afrique

La lutte contre le sida fait des progrès. Dans certaines régions, on dénombre un quart de cas en moins.

Phénomène encourageant: la baisse des cas de Sida est particulièrement nette dans les pays où l'épidémie est la plus grave.

Phénomène encourageant: la baisse des cas de Sida est particulièrement nette dans les pays où l'épidémie est la plus grave.

Dans 22 pays d'Afrique subsaharienne, les nouvelles infections ont baissé de plus d'un quart entre 2001 et 2009, selon de nouveaux chiffres publiés vendredi à Genève par ONUSIDA.

«Nous constatons de réels progrès dans la réalisation de l'Objectif 6 fixé par l'ONU pour 2015», a commenté le directeur général d'ONUSIDA Michel Sidibé, à trois jours du sommet de l'ONU sur les Objectifs du Millénaire. Cet objectif prévoit d'inverser la tendance dans la progression de l'épidémie dans le monde.

La baisse est particulièrement nette dans les pays où l'épidémie est la plus grave: Ethiopie, Afrique du Sud, Zambie et Zimbabwe, signale le Programme commun des Nations Unies sur le sida (ONUSIDA).

Le Botswana, le Burkina Faso, le Congo, la Côte d'Ivoire, le Gabon, l'Erythrée, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Malawi, le Mali, le Mozambique, la Namibie, la République centrafricaine, le Rwanda, la Sierra Leone, le Swaziland, le Togo et la Tanzanie ont également enregistré une baisse des infections de plus de 25%.

Baisse des décès

Dans les pays en développement, 5,2 million de personnes sont sous traitement, soit une multiplication par 12 en six ans. Le nombre de décès du sida a en conséquence diminué dans le monde, avec 200'000 victimes de moins en 2008 par rapport à 2004. Le nombre de décès est estimé à deux millions par an.

Toutefois, en Europe de l'Est et en Asie centrale, le nombre de nouvelles infections continue d'être en augmentation, nuance l'agence de l'ONU. Et dans le monde, il y a encore 7400 nouvelles infections par jour (2,7 millions par an).

L'estimation du nombre de personnes vivant avec le VIH/sida n'a pas changé depuis le chiffre de 2008, soit 33,4 millions de personnes atteintes par l'épidémie, a précisé une porte-parole Saya Oka. De nouveaux chiffres seront publiés à la fin de l'année.

Dépenses insuffisantes

L'an dernier, le monde a dépensé 15,9 milliards de dollars dans la lutte contre le sida, toutes sources confondues. Il faudrait dix milliards de plus, selon l'ONU, pour répondre aux besoins.

L'ONUSIDA recommande que les gouvernements des pays touchés dépensent de 0,5% à 3% de leur budget pour lutter contre le sida, selon le degré de prévalence de la maladie.

Parmi les pays avec plus de 15% comme taux de prévalence dans la population, l'Afrique du Sud dépense près d'1% de son budget: il faudrait 920 millions de dollars de plus; le Zimbabwe 0,8%: il faudrait 422 millions de plus, et le Lesotho 0,5%: il faudrait 87 millions de plus.

(ats)

Ton opinion