Ville de Genève: Diminution du taux d'encadrement déplorée
Actualisé

Ville de GenèveDiminution du taux d'encadrement déplorée

La décision du Grand Conseil genevois de diminuer le taux d'encadrement des enfants dans les crèches n'est pas du goût de la Ville de Genève.

Pour la municipalité, cette mesure est contre-productive et n'augmentera pas le nombre de places d'accueil dans les institutions de la petite enfance.

La conseillère administrative de la Ville de Genève, Esther Alder, chargée du département de la cohésion sociale et de la solidarité, a reproché aux députés, samedi dans un communiqué, de s'être trompés d'objectif. La diminution du taux d'encadrement ne fera que mettre en péril la qualité d'accueil dans les établissements.

Vendredi, la majorité PLR-UDC-MCG du Grand Conseil genevois a modifié la loi sur la petite enfance dans le but d'augmenter les places en crèches. Dorénavant, un professionnel pourra encadrer 10 enfants de 2 à 3 ans, contre 8 actuellement. Pour la tranche des plus de 3 ans, le nombre d'enfants passe de 10 à 13. (ats)

Ton opinion