Diplomate iranien enlevé à Bagdad: la Suisse contactée
Actualisé

Diplomate iranien enlevé à Bagdad: la Suisse contactée

L'Iran a convoqué l'ambassadeur suisse Philippe Welti, qui représente les intérêts américains en Iran, pour protester contre l'enlèvement de son diplomate à Bagdad.

Le diplomate a été enlevé dimanche en plein jour par des hommes armés portant l'uniforme de l'armée irakienne.

Un responsable gouvernemental irakien a affirmé que l'homme était détenu dimanche par une unité spéciale de l'armée irakienne commandée par l'armée américaine.

Un porte-parole militaire américain a nié toute implication des troupes américaines ou irakiennes sous commandement américain. «Nous avons contrôlé nos unités et aucune de ces unités des Forces multinationales en Irak (MNF-I) n'a pris part à ces événements», a souligné le lieutenant-colonel Christopher Garver, ajoutant qu'il ne pouvait pas confirmer l'enlèvement de ce diplomate iranien.

A Téhéran, l'Iran a aussitôt condamné cet enlèvement et ajouté que les Etats-Unis étaient tenus pour responsables de la sécurité et de la vie de ce diplomate. Mohammad Ali Hosseini, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a confirmé que Jalal Sharafi avait été enlevé. Hosseini a affirmé que ces hommes armés avaient «opéré sous le contrôle des forces américaines en Irak», selon l'agence officielle iranienne IRNA.

«La République islamique d'Iran condamne fermement cet acte d'agression qui est en violation avec la loi internationale», a souligné Mohammad Ali Hosseini cité par IRNA. «L'Iran tient les forces américaines en Irak pour responsables de la sécurité et de la vie du diplomate iranien», a-t-il ajouté.

Selon un responsable de l'ambassade d'Iran à Bagdad, ce diplomate s'apprêtait à superviser l'ouverture prévue de la succursale d'une banque iranienne à Karradah quand il a été enlevé par des hommes en uniformes militaires irakiens. (ap)

Ton opinion