Actualisé 02.10.2013 à 21:21

Genève

Diplomates piètres payeurs

La mission de Guinée équatoriale ne s'acquitte plus des charges de son logement. Les voisins fulminent: ils ont été priés d'éponger les dettes.

de
dtt

Propriétaire de trois appartements dans un immeuble cossu proche de l'ONU, la mission diplomatique de la petite république africaine ne paie plus les charges de ses logements depuis plus de quatre ans. A ce jour, l'ardoise atteint près de 54'000 francs. Différents courriers en possession de «20 minutes» révèlent également que les diplomates ne paient pas leurs places de parking. La régie a relancé plusieurs fois la mission de Guinée équatoriale. Elle a aussi interpellé la représentation suisse auprès de l'ONU et saisi la justice. Sans succès.

Du coup, pour combler le manque à gagner, ce sont aujourd'hui les autres copropriétaires de l'immeuble en propriété par étage qui doivent passer à la caisse. «C'est hallucinant, tempête l'un d'eux. J'ai reçu un courrier de la régie me demandant 7000 fr. pour régler les charges impayées. J'ai évidemment refusé.» Un autre ironise: «Nos voisins de la mission feraient peut-être mieux de se procurer des voitures plus modestes en lieu et place de limousines.»

La régie explique avoir «assumé pendant longtemps les obligations défaillantes de la République de Guinée équatoriale à la place de la communauté des copropriétaires», mais que «cette situation ne peut perdurer». Carlo Sommaruga, de l'Asloca, juge d'ailleurs la démarche «juridiquement cohérente». Du côté guinéen, on admet de «gros retards, dus à une restructuration étatique. Les dettes seront acquittées dans les plus brefs délais», assurent les diplomates.

Cas rares, mais souvent coûteux

Les défauts de paiement diplomatiques «sont rares, mais souvent de grande ampleur, portant sur d’importants ¬montants», selon Christophe Aumeunier, de la Chambre genevoise immobilière. Il évoque deux à quatre cas par an, des casse-tête pour le proprié­taire: «Vu les règles de la diplomatie, son seul recours est de saisir la mission suisse auprès de l’ONU.» Celle-ci parle de cas épars qui «trouvent souvent une issue heureuse».

Un petit pays avec de grandes ressources

La Guinée équatoriale est une petite république située entre le Cameroun et le Gabon. Riche en pétrole et en gaz, le pays développe ses infrastructures à toute allure. Cette abondance ne profite pas à toute la population (600'000 habitants), dont les trois quarts vivent sous le seuil de pauvreté. L’Etat est dirigé depuis 1979 par le président Teodoro Obiang Nguema, régulièrement réélu avec plus de 95% des suffrages et une opposition bâillonnée. Le pouvoir repose entre les mains de son cercle ¬familial, richissime et accusé de corruption par plusieurs ONG.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!