États-Unis - Diplômé du lycée et de l’uni dans la même semaine, à 12 ans
Publié

États-UnisDiplômé du lycée et de l’uni dans la même semaine, à 12 ans

Le jeune Mike Wimmer a réalisé l’improbable exploit d’accomplir l’équivalent de quatre années d’étude en un an.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Mike Wimmer a su tirer profit du ralentissement imposé par la pandémie. L’adolescent de Salisbury (Caroline du Nord) a réalisé exploit d’accomplir l’équivalent de quatre ans d’étude en une seule année. À 12 ans, le jeune surdoué vient de terminer le lycée et sera diplômé en tant que meilleur élève de sa classe le 28 mai. L’Américain ne s’est toutefois pas contenté de ce remarquable exploit: en parallèle, il s’apprête à recevoir son diplôme universitaire sept jours plus tôt.

En un an, Mike a avalé deux ans de lycée et deux ans d’université qui lui permettent d’obtenir un Associate degree («diplôme d’associé»), c’est-à-dire un diplôme attribué aux étudiants qui ont validé avec succès un cursus d’études supérieures d’une durée de deux ans. «J’ai franchi toutes les étapes à l’école à un rythme plus rapide. Je suis comme une éponge, j’accumule le savoir très rapidement», explique le jeune prodige à WCNC.

Calé dans tous les domaines, Mike apprécie tout particulièrement la science et la technologie. Il avoue cependant devoir améliorer son écriture: «Je peux avoir la meilleure idée du monde, mais ce n’est utile pour personne si je n’arrive pas à la transmettre de manière à ce que les gens puissent s’y retrouver», explique l’adolescent. Créateur de sa propre start-up spécialisée dans les réseaux sociaux, Mike ambitionne de se servir de la technologie pour «améliorer la vie des gens».

Ses parents sont, évidemment, extrêmement fiers: «Si une porte se ferme, il trouvera un moyen de la contourner pour atteindre ses objectifs», confie à CNN Melissa, sa maman. De multiples opportunités se présentent devant Mike, mais le petit génie n’a pas l’intention de renoncer à ses hobbies, comme le basketball ou la construction de Lego. «Beaucoup de gens pensent que j’ai abandonné mon enfance ou que je l’ai en quelque sorte perdue. Je leur réponds que je m’éclate», conclut-il.

(joc)

Ton opinion