Suisse: Discorde autour des tarifs des psychologues
Publié

SuisseDiscorde autour des tarifs des psychologues

Dès le 1er juillet, les psychologues formés en psychothérapie pourront être remboursés par l’assurance de base. Mais les assureurs ne sont pas d’accord avec leurs tarifs horaires.

Au cœur du problème, le remboursement par l’assurance-maladie de toutes les prestations qui, jusqu’ici, étaient réalisées par les psychiatres.

Au cœur du problème, le remboursement par l’assurance-maladie de toutes les prestations qui, jusqu’ici, étaient réalisées par les psychiatres.

Getty

Assureurs et psychologues ne sont pas sur la même longueur d’onde en ce qui concerne le tarif horaire de ces derniers. Ceux-ci pourront en effet facturer leurs soins dès le 1er juillet par l’assurance de base. Jusqu’ici, ils ne peuvent le faire que s’ils travaillent avec un psychiatre et dans son cabinet.

Au cœur de la discorde: une tarification transitoire. En effet, les assureurs estiment que le système actuel de la Fédération suisse des psychologues (FSP), qui date de 2014-2015, est trop ancien et veulent qu’il soit revu. Mais les négociations sont dans l’impasse, relèvent plusieurs journaux romands dont La Liberté.

Cantons à l’aide?

Le nœud du problème, selon la FSP est le remboursement par l’assurance-maladie de toutes les prestations qui, jusqu’ici, étaient réalisées par les psychiatres et qui seront reprises par les psychologues. Les psychologues en ont dénombré 32 et accusent SantéSuisse de vouloir n’en prendre en considération qu’une dizaine. Selon la faîtière des caisses, les psychothérapeutes souhaitent une rémunération qui impliquerait une indemnisation des prestations nettement plus élevée qu’aujourd’hui. Du coup, elle propose une autre tarification qualifiée de «fantaisiste» par la FSP.

Face à ce blocage, les cantons pourraient être appelés à la rescousse. Ils pourraient être chargés de définir un horaire de travail provisoire afin que tout le monde sache comment facturer les prestations dès le 1er juillet. 

(cht)

Ton opinion

36 commentaires