Discrétion pour Blocher
Actualisé

Discrétion pour Blocher

La venue de Christoph Blocher, qui rencontre des sympathisants mardi soir à la gare de Lausanne, va-t-elle mal tourner?

«On ne peut pas exclure qu'il y ait des problèmes, note Daniel Brélaz. Depuis quelque temps, un groupe de deux cents personnes manifestent à la moindre occasion. Parmi eux, il y a un noyau dur.»

Ces activistes ont fait parler d'eux pour la première fois en septembre 2007 lors de la visite de Christoph Blocher au Comptoir Suisse, qui s'était soldée par des émeutes. Mardi, les mesures de sécurité seront placées sous la responsabilité de la police cantonale. Celle de Lausanne collaborera étroitement dans le dispositif sur lequel règne une grande discrétion.

(sej)

Ton opinion