racisme: Discrimination raciale en Suisse : l'avis de l'ONU
Actualisé

racismeDiscrimination raciale en Suisse : l'avis de l'ONU

Pour un comité de l'ONU, la Confédération peut mieux faire.

Le Comité pour l'élimination de la discrimination raciale (CERD) s'est penché vendredi à Genève sur la situation en Suisse. Il ne se satisfait pas des rapports présentés en 2006 par la Confédération et demande des précisions, inquiet du climat de xénophobie.

Rapporteur du CERD pour la Suisse, Pierre-Richard Prosper a d'emblée admis la complexité du système fédéral, mis en avant par le Conseil fédéral pour expliquer certaines lacunes. S'il a constaté des avancées dans la lutte contre le racisme, le CERD estime néanmoins que la Suisse peut mieux faire.

«Nous sommes contents que vous songiez à une institution nationale indépendante contre le racisme, mais cela fait six ans que vous y réfléchissez», a relevé M. Prosper. Plusieurs membres du CERD appellent de leurs voeux une telle institution.

Climat hostile aux étrangers

L'hostilité envers les Noirs, les musulmans et les populations originaires d'Europe du Sud-Est a souvent été pointée du doigt. Le climat s'est dégradé, d'après le CERD. La violence policière continue aussi de poser problème, comme le refus, au nom de la liberté d'expression, d'incriminer des groupes racistes.

«Il faut faire plus pour éliminer la xénophobie», a suggéré José Lindgren Alves, membre du comité, à propos des stéréotypes et préjugés racistes constatés en Suisse. Le durcissement de la politique d'asile soulevé la critique.

Naturalisations

Globalement, il n'est pas facile d'appréhender les progrès effectués par la Confédération depuis 2002, regrette M. Prosper. Le CERD a soumis de nombreuses questions et demandes de précisions à la délégation suisse.

Il s'agira d'expliquer les rapports entre instances judiciaires, et les moyens d'imposer aux cantons la Convention internationale sur toutes les formes de discrimination raciale. La liberté d'expression, l'accès au marché du travail et le processus naturalisation doivent aussi être clarifiés.

La délégation suisse répondra au CERD lundi. Vendredi, elle a conclu vendredi sa présentation orale en avançant que les moyens mis en oeuvre pour éliminer la discrimination raciale sont nombreux, mais que tous n'ont pas d'effet immédiat.

(ats)

Ton opinion