Disparition de Nathalie et Stacy: la détention du suspect prolongée
Actualisé

Disparition de Nathalie et Stacy: la détention du suspect prolongée

Plus d'une semaine après la disparition de deux fillettes à Liège, la justice belge a décidé lundi le maintien en détention du principal suspect Abdallah Aid Oud alors que se poursuivent les recherches pour retrouver les enfants.

De son côté, la police continuait à interroger Thierry Lemmens, père de Stacy Lemmens, 7 ans, et son amie, Catherine Dizier, mère de Nathalie Mahy, 10 ans. Les fillettes ont disparu dans la nuit du 9 au 10 juin dans le quartier Saint-Léonard alors que s'achevait une braderie.

Les avocats d'Abdallah Aid Oud estimaient que la police ne possédait pas assez d'indices contre leur client pour le garder en prison. Il a été inculpé mercredi dernier pour enlèvement de mineurs et détention illégale.

Le suspect, qui nie être lié à la disparition des deux enfants, s'est présenté de lui-même à la police qui avait diffusé son nom et sa photo. Condamné à deux reprises pour des agressions sexuelles sur des fillettes, il est sorti de prison en décembre dernier, après avoir purgé une peine de quatre ans.

Il nie toute implication

Il aurait été vu près du lieu où les fillettes ont disparu, mais nie toute implication. «D'autres pistes doivent être suivies», a déclaré son avocat Jean-Dominique Franchimont à la presse.

Catherine Dizier et Thierry Lemmens ont déjà été interrogés séparément plusieurs heures ce week-end, les enquêteurs cherchant à reconstituer les déplacements des enfants avant leur disparition.

La police fouillait également un bâtiment abandonné à Liège et des plongeurs ont continué à faire des recherches dans les eaux de la Meuse. (ap)

Ton opinion