Israël : Distribution de masques à gaz stoppée
Actualisé

Israël Distribution de masques à gaz stoppée

Cette décision constitue un signe apparent de sa confiance dans le processus de destruction de l'arsenal chimique syrien.

Israël a décidé dimanche de mettre un terme à la distribution de masques à gaz à sa population.

Depuis 1991, année lors de laquelle le régime de Saddam Hussein a tiré des missiles en direction d'Israël, les autorités distribuaient des masques à gaz. La menace irakienne a depuis été remplacée par la crainte de voir Damas lancer une attaque chimique.

L'annonce du renoncement de la Syrie à son arsenal chimique semble avoir convaincu Israël que le régime de Bachar al Assad ne constitue plus une menace majeure, contrairement à l'Iran accusé de chercher à se doter de l'arme nucléaire, ce que Téhéran dément.

Dans un communiqué, le cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu explique que la décision de cesser la distribution de masques à gaz résulte «des conclusions selon lesquelles la menace des armes chimiques contre Israël a considérablement diminué.»

Les masques à gaz ne seront plus distribués à partir de février. Ils continueront d'être fabriqués dans des quantités bien plus réduites, mais uniquement à destination des services de secours.

Certains responsables israéliens laissent entendre que cette décision est dictée par des impératifs économiques, chaque kit coûtant en moyenne 100 dollars pour une population d'environ 8 millions d'habitants, d'autant qu'ils sont relativement inefficaces contre les agents neurotoxiques. (ats)

Ton opinion