Actualisé 01.12.2010 à 20:01

Procès à Zurich

Dix ans de prison pour le proxénète hongrois

Le leader d'un réseau hongrois de proxénétisme purgera 10 ans de prison puis sera interné, a décidé la justice zurichoise merdredi.

Avec sa bande, il a maltraité et contraint une quinzaine de femmes roumaines et hongroises à la prostitution de rue à Zurich.

Le Tribunal de district de Zurich a reconnu les quatre prévenus coupable de traite d'êtres humains. Le principal accusé s'est en outre rendu coupable notamment de viol, d'avortement forcé, de menaces et de contrainte. Les faits se sont déroulés sur plusieurs années, jusqu'en 2008. Le procès s'était tenu à fin août dernier.

Les victimes, en partie mineures, étaient forcées de coucher avec leurs clients sans utiliser de préservatif. Elles travaillaient sur le Sihlquai à des tarifs inférieurs à ceux de leurs concurrentes et devaient remettre leurs gains aux souteneurs. Les prévenus d'origine rom avaient déjà commis divers délits dans leur pays.

Avec cruauté

Le chef de la bande et son second ont agi avec cruauté et une forte énergie criminelle, a estimé la Cour qui leur a infligé les plus lourdes peines. Agé de 41 ans, le leader a par exemple frappé au ventre une prostituée enceinte afin de provoquer une fausse couche.

Il sera interné après avoir purgé sa peine. Une expertise psychiatrique a conclu à un fort risque de récidive de sa part, justifie la Cour.

Plus clément qu'attendu

La procureure avait requis 16 ans contre lui, en plus de l'internement. La défense avait réclamé l'acquittement pour les faits principaux et 12 mois de prison maximum pour d'autres faits.

Le numéro 2 de la bande, âgé lui aussi de 41 ans, est condamné à 6 ans de prison. Il a d'ores et déjà fait appel. Son avocat avait plaidé l'acquittement.

Dans ce cas également, le tribunal s'est montré plus clément que le Ministère public qui avait requis 11 ans contre lui. De manière générale, le président du tribunal a reproché à la procureure d'aller trop loin dans ses exigences et de manquer de preuve.

Deux prévenus libérés

Un troisième complice, âgé de 30 ans, ne purgera lui que 28 mois de réclusion, assortis d'un sursis partiel. Il avait en partie avoué des faits secondaires qui lui étaient reprochés. Le Ministère public exigeait 11 ans ferme. La défense avait demandé une peine limitée à 18 mois avec sursis.

Le quatrième homme de la bande est condamné à 18 mois de prison avec sursis. Agé de 40 ans, il servait de «chauffeur» aux femmes amenées en Suisse. Le Ministère public exigeait 4 ans et demi de prison contre lui. L'avocat de ce prévenu demandait la relaxe.

Les deux complices les moins lourdement punis sont désormais libres. Ils ont purgé leur peine durant la détention préventive.

Enfin, la Cour n'est pas entrée en matière sur l'accusation portée par le Ministère public contre l'une des victimes. Cette femme de 22 ans contrôlait les autres prostituées sur le bord de la route, selon la procureure qui avait requis une peine pécuniaire avec sursis contre elle. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!