Justice: Dix ans de procédure pour connaître le nom de son père

Actualisé

JusticeDix ans de procédure pour connaître le nom de son père

A Genève, un homme de 73 ans connaît enfin le nom de son père biologique.

Au terme d'une longue bataille devant les tribunaux, l'homme est arrivé à convaincre la justice d'exhumer les restes de son géniteur présumé pour procéder à un test de paternité.

Une expertise ADN a été effectuée récemment à partir d'un os vieux de 33 ans, déterré en mai dernier dans un cimetière genevois. L'analyse, conduite par un laboratoire autrichien, a permis de lever les derniers doutes sur la filiation, a indiqué à l'ATS, documents de justice à l'appui, le fils septuagénaire.

Cette affaire marque un tournant dans la jurisprudence suisse. Il existe dorénavant un droit absolu à connaître son ascendance. D'autres demandes similaires pourraient être faites et il ne sera plus nécessaire d'aller jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme pour obtenir satisfaction.

Le septuagénaire avait appris assez tardivement de la bouche de sa mère l'existence de son père biologique, décédé en 1976. L'homme a été rejeté par la famille de ce dernier, car elle ne voulait pas d'un enfant adultérin dans ses rangs. (ats)

Ton opinion