Actualisé 06.08.2009 à 15:28

Reprise du championnat allemand de footDix joueurs et deux entraîneurs suisses en Bundesliga

La 47e saison de Bundesliga débute vendredi avec le choc entre le champion sortant Wolfsburg et le VfB Stuttgart, 3e en mai dernier.

La colonie helvétique en Allemagne sera doublement représentée dans cette partie avec Benaglio d'un côté et Magnin de l'autre.

La Bundesliga constitue une terre d'exil toujours prisée par les footballeurs suisses. Dix figurent dans le cadre des 18 équipes en lice, ainsi que deux entraîneurs, Lucien Favre (Hertha Berlin) et Marcel Koller (VfL Bochum).

Malgré le changement d'entraîneur (Veh à la place de Magath), Diego Benaglio a conservé sa place de titulaire dans la cage du champion Wolfsburg. Le gardien de l'équipe nationale a cependant vu sa préparation être perturbée par une blessure.

Bayer Leverkusen possède en Tranquillo Barnetta et Eren Derdiyok deux internationaux suisses. Barnetta, qui avait admis vouloir aller voir ailleurs (Angleterre, Espagne), reste un titulaire indiscutable. Quant à Derdiyok, il devra faire sa place en attaque où il pourrait bien commencer la saison en tant que joker. La blessure d'Helmes lui donnera des opportunités de se montrer.

Avec Christoph Spycher (désormais capitaine) et Pirmin Schwegler (en provenance de Leverkusen), Eintracht Francfort dispose aussi d'un duo made in Switzerland. Les deux hommes possèdent de bonnes chances d'être alignés régulièrement.

Au Hertha Berlin, Lucien Favre continue d'avoir deux compatriotes sous ses ordres, soit Steve von Bergen et Fabian Lustenberger. Le premier devrait débuter la saison comme titulaire, alors que le second est à nouveau blessé et manquera encore plusieurs mois.

Ludovic Magnin reste le Suisse le plus expérimenté en Bundesliga, où il a déjà été sacré deux fois champion, avec Werder Brême (2004) et son club actuel Stuttgart (2007). Le Vaudois part titulaire sur son flanc gauche.

Les perspectives sont moins roses pour les deux derniers mercenaires suisses: Mario Eggimann (Hanovre 96) n'a pas convaincu la saison dernière et il ne figure a priori pas parmi les titulaires. La situation est encore plus précaire pour Daniel Gygax chez le néo-promu Nuremberg. Il aura de la peine à figurer sur la feuille de match et il n'est pas impossible qu'il change d'air d'ici à la fermeture du marché des transferts.

(si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!