02.03.2020 à 07:08

Genève

Dix millions pour une portion de la Voie verte

Le cheminement dédié à la mobilité douce passera notamment sous le pont des Acacias. Le secteur sera réaménagé.

de
Léonard Boissonnas
Au quai du Cheval-Blanc, l'actuel stationnement en épi doit être repositionné en longueur, afin d'offrir davantage de place aux vélos et aux piétons.

Au quai du Cheval-Blanc, l'actuel stationnement en épi doit être repositionné en longueur, afin d'offrir davantage de place aux vélos et aux piétons.

20 Minutes / leo

La concrétisation de la Voie verte se poursuit au bout du lac. Le Conseil municipal de la Ville de Genève doit se prononcer sur une demande de crédit pour la réalisation d'une de ses portions, sur le quai du Cheval-Blanc. Il s'agira de réaménager le secteur, depuis le pont de Carouge jusqu'au pont des Acacias, ainsi que sur les 100 premiers mètres du quai des Vernets, soit 700 mètres.

Côté Arve, le stationnement, actuellement en épi, sera réorganisé en longueur, pour dégager l'espace nécessaire à l'aménagement du cheminement cyclo-piéton. Le gabarit routier, quant à lui, sera réduit pour modérer la vitesse des véhicules. Un revêtement phonoabsorbant sera posé, ce qui permettra de réduire les nuisances sonores et de répondre aux objectifs de l'Ordonnance sur la protection contre le bruit. «Les places de stationnement supprimées seront compensées dans des parkings situés à une distance maximale de 750 mètres», indique la Direction du département des constructions et de l'aménagement de la Ville de Genève (DCA).

Passage sous pont sécurisé

Le passage sous le pont des Acacias, actuellement impraticable, sera rétabli, la traversée en surface, «délicate et indirecte», constituant «un obstacle qu'il y a lieu de sécuriser et d'aménager», relève la DCA. Prioritairement destiné aux piétons et aux personnes à mobilité réduite, le passage prévu sera élargi et se composera de deux rampes, une métallique accolée au mur du quai du Cheval-Blanc et une autre en béton du côté du quai des Vernets.

Le projet prévoit également la restauration des barrières historiques le long du quai du Cheval-Blanc, ainsi qu'une modification de l'espace rue entre le pont de Carouge et la rue des Allobroges. «L'alignement d'arbres existant est maintenu dans le cadre du projet», précise la DCA.

Deux ans et demi de chantier

Les travaux sont chiffrés à 9'767'900 de francs, dont quelque 6,5 millions à charge de la Ville de Genève, le reste étant couvert par des subventions fédérales et la commune de Carouge. La demande de crédit est inscrite à l'ordre du jour de la prochaine séance du Municipal, cette semaine. «Nous espérons un démarrage des travaux pour l'automne prochain», déclare la DCA. Leur durée est estimée à 30 mois.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!