Ski alpin: Dix podiums sauveront-ils Hugues Ansermoz?
Actualisé

Ski alpinDix podiums sauveront-ils Hugues Ansermoz?

«Notre objectif est atteint», s'est félicité le chef des dames après la 3e place obtenue par Nadja Kamer en super-G vendredi.

par
Marc Fragnière
Garmisch
Ansermoz, qui console ici Fabienne Suter, est sur la sellette.

Ansermoz, qui console ici Fabienne Suter, est sur la sellette.

Alors que les circonstances n'ont pas joué en faveur des Suissesses, avec les blessures du prodige Lara Gut, mais aussi de Sandra Gini, Martina Schild, Fränzi Aufdenblatten et Dominique Gisin, Hugues Ansermoz est parvenu à maintenir le cap qu'il s'était fixé, décrochant notamment deux succès.

«Ces résultats confirment l'épaisseur d'une équipe qui ne repose pas seulement sur deux ou trois individualités. Il faut retourner très loin dans le passé pour trouver sept Suissesses capables de monter sur le podium la même saison», a-t-il rappelé.

Pour autant, l'avenir du Vaudois à la tête des Suissesses ne semble pas assuré. Les résultats catastrophiques obtenus en technique (132 points en tout et pour tout) et le zéro pointé de Vancouver ont placé le Romand sur la sellette.

A Garmisch, le président de Swiss-Ski, Urs Lehmann, s'est efforcé d'éluder les questions relatives au poste du chef alpin féminin. «Il y aura des changements dans les structures», a toutefois concédé l'Argovien.

Ton opinion