Actualisé 03.04.2018 à 09:15

Vaud

Dix-sept chiens retirés à un champion de canicross

Marginal et sans emploi, un passionné de sports canins ne parvenait plus à prendre soin de ses champions à quatre pattes.

de
Xavier Fernandez
Le vétérinaire cantonal a notamment estimé que les chiens de Cédric étaient trop maigres.

Le vétérinaire cantonal a notamment estimé que les chiens de Cédric étaient trop maigres.

DR

La situation ne pouvait plus durer. Face à la «maigreur excessive» des chiens de Cédric, le Service des affaires vétérinaires vaudois a décidé de lui retirer 17 de ses 19 canidés. «Des contrôles ont été effectués depuis janvier 2017. Puis, à partir du mois de septembre, nous avons commencé à chercher des solutions adaptées, pour les replacer», explique Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal.

Pourtant, Cédric n'a pas le profil d'un auteur d'actes de maltraitance animale. Au contraire, c'est un véritable passionné de chiens, comme en atteste sa page Facebook. De plus, avec ses compagnons à quatre pattes, il a pris part à différentes compétitions sportives et a même décroché deux titres de champion suisse de canicross.

«Pas juger son style de vie»

«Ses chiens ont toujours passé les contrôles de notre vétérinaire. Et, même si c'est un marginal qui vit de l'aide sociale, en tant qu'organisateurs, il ne nous appartient pas de juger son style de vie», explique Thierry Charmillot, président de la Fédération sportive cynologique suisse (FSCS).

Toutefois, du côté de la Fédération suisse de canicross (FSC), Cédric n'était déjà plus le bienvenu depuis deux ans. «Des participants se sont plaints de son comportement avec ses chiens. Après un premier avertissement, nous l'avons finalement exclu de nos compétitions», souligne le président José Pena.

Mais les deux hommes tiennent un discours identique: «L'important dans notre sport c'est le chien, pas le résultat.»

Courir à deux, c'est toujours mieux

Le canicross est une variante de course à pied où l'athlète et son chien sont reliés par une sorte de laisse élastique. Les deux courent ainsi ensemble, sur des distances allant de 1 à 9 kilomètres, sans que l'un soit contraint de tirer l'autre. D'autres sports lui sont apparentés, tels que le cani-VTT ou encore le canitrottinette. En Suisse, ces disciplines réunissent chaque année quelques centaines d'adeptes. Mais elles ne sont pas reconnues par l'association faîtière Swiss Olympic.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!