Actualisé 02.10.2013 à 20:56

Voile

Dix tours du monde n'ont pas suffi, il veut repartir

Dominique Wavre ne change pas. Sa passion pour les circumnavigations ne l'a pas quitté depuis son retour du dernier Vendée Globe.

de
Jean-Philippe Pressl-Wenger
Le navigateur genevois avait pris la septième place du dernier Vendée Globe.

Le navigateur genevois avait pris la septième place du dernier Vendée Globe.

A Versoix, où tout a commencé, le skipper genevois de 58 ans a dédicacé hier un livre qui lui est consacré. L'occasion, aussi, de faire le point sur son quotidien et ses projets.

Dominique Wavre, qu'avez-vous fait depuis votre arrivée aux Sables-d'Olonne, en février?

– Pas mal de choses, en fait, surtout des conférences. La correction du boulot de Bernard Schopfer (ndlr: auteur du livre présenté ci-contre) a également pris pas mal de temps. On a ensuite profité pour se remettre, moi physiquement et Michèle (ndlr: sa compagne) psychiquement, de la fatigue engendrée par la course. Cet été, on s'est reposés et là, un nouveau cycle de conférences démarre.

Quels sont vos projets sur l'eau?

– On aimerait trouver un financement pour pouvoir prendre le départ de la Barcelona World Race (BWR), en décembre 2014. Lors de la dernière édition, on était restés sur notre fin en démâtant.

Avec quelle embarcation pensez-vous vous aligner?

On ne sait pas encore. Comme j'ai vendu le bateau du dernier Vendée Globe, qui datait de 2006, nous recherchons à louer un des meilleurs qui sont actuellement sur le marché.

Manifestement, vous restez aussi très actif à Versoix...

Oui. J'ai un nombre incroyable d'amis qui me suivent depuis longtemps. Je ne sais pas si c'est une particularité suisse, mais il y a une très forte fidélité en amitié.

Un recueil d’aventures océaniques

«C’est étonnant ! Je n’imaginais pas que quelqu’un écrirait un bouquin sur moi, ça me paraissait absurde», a rigolé Dominique Wavre. L’auteur, Bernard Schopfer, a pourtant collecté les anecdotes des 10 tours du monde du marin. Wavre a trouvé injuste de devoir en choisir un, mais il s’y est tout de même essayé. «Le dernier, car les souvenirs sont les plus vivaces. Et le tout premier, avec «Disque d’Or». C’était une expérience forte: j’y étais le plus jeune.»

«Dominique Wavre - Dix tours du monde», de Bernard Schopfer

En précommande sur : www.maxcomm.ch

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!