Roland-Garros 2010: Djokovic parodie Nadal et Shakira

Actualisé

Roland-Garros 2010Djokovic parodie Nadal et Shakira

Le tennisman serbe s'est moqué de la chanteuse colombienne et du joueur espagnol dans une parodie qui fait le buzz sur internet.

par
atk

Comme chaque année, la chaîne de télévision française France 3 revisite le karaoké en invitant des tennismen à interpréter des tubes d'hier ou d'aujourd'hui. Après le Suédois Robin Söderling qui a chanté «Gimme Gimme Gimme» de Abba, le Britannique Andy Murray qui a interprété «I Want You Back» des Jackson Five et le Français Jo-Wilfried Tsonga qui s'est illustré en réalisant «I gotta feeling» des Black Eyed Peas, c'est le Serbe Novak Djokovic qui était invité. Et il s'est déchaîné en parodiant le clip de la chanson «Gibsy» de Shakira, dans lequel apparait Rafael Nadal.

Muni d'un faux microphone, de deux balles de tennis sous le t-shirt et d'une perruque blonde, le numéro 3 mondial s'est déhanché de manière sexy devant son compatriote Viktor Troicki, qui jouait le rôle du joueur espagnol. Diffusée sur internet, la vidéo a rapidement fait le buzz. En 48 heures, elle avait été visionnée plus de 400'000 fois.

Djokovic est connu sur le circuit Atp pour ses imitations d'autres joueurs. Mais celle-ci n'a sans doute pas fait rire Rafael Nadal, si l'on en croit les dires de son ami Fernando Verdasco. «Je crois que Djoko veut toujours faire le pitre. Bien entendu, pas bébête, mais il aime faire un peu le show, ça lui plaît. Il faut demander à Rafa s'il a aimé cette imitation ou pas. Connaissant Rafa, je ne pense pas qu'il l'ait beaucoup appréciée», a-t-il affirmé.

«Je crois que Rafa sera aussi content de ma prestation avec Viktor que de la sienne avec Shakira (Nadal avait fait savoir qu'il ne referait pas le clip .ndrl)», a expliqué un Novak Djokovic qui ne pense pas avoir dépassé les bornes. «Ce que nous avons fait est une totale folie mais nous y avons mis beaucoup de force et d'énergie. Mais des fois, nous ne sommes pas vraiment conscients des conséquences que cela peut avoir.»

Jo-Wilfried Tsonga, Andy Murray et Robin Söderling

Ton opinion