21.09.2020 à 19:27

TennisDjokovic sacré pour la cinquième fois à Rome

Le Serbe a battu en finale l’Argentin Diego Schwartzman en deux sets (7-5 6-3).

Après son couac à l’US Open, le Serbe est de retour aux affaires.

Après son couac à l’US Open, le Serbe est de retour aux affaires.

AFP

Novak Djokovic, No 1 mondial, a remporté lundi pour la cinquième fois le Masters 1000 de Rome en dominant logiquement en finale l’Argentin Diego Schwartzman (7-5, 6-3), à une semaine du début de Roland-Garros.

Deux semaines après sa disqualification à l’US Open pour un geste d’humeur, son unique défaite en 2020, le Serbe décroche un 36e titre en Masters 1000, un record, dépassant ainsi désormais Rafael Nadal (35). Et ce moins d’un mois après avoir déjà conquis celui de Cincinnati, délocalisé à New York.

Première depuis 2015

S’il est aussi un habitué des finales (il disputait lundi sa dixième) et des titres sur la terre battue romaine, il n’y avait plus été sacré depuis 2015, restant sur trois finales perdues (2016, 2017 et 2019).

Malgré l’absence de Nadal cette année contre lui en finale, Djokovic se méfiait néanmoins de Schwartzman (15e joueur mondial), tombeur de l’Espagnol en quarts de finale, et contre qui il avait bataillé l’an dernier en demi-finale au Foro Italico.

Craintes confirmées en début de match: sous une pluie fine, Djokovic était agacé, imprécis et cherchait ses premières balles. L’Argentin, 15e mondial, en a profité pour lui chiper ses deux premiers jeux de service et mener rapidement 3-0, avec poings serrés et «vamos» de rigueur qui n’auraient pas déplu à Nadal.

Djokovic a toutefois retrouvé assez vite ses esprits et essayé de faire courir davantage le petit Argentin (1,70 m), resté plus de trois heures sur le court samedi en demi-finale face au Canadien Denis Shapovalov. Et le No 1 mondial a recollé pour une fin de première manche haletante où son expérience a fait la différence (7-5).

«Je suis satisfait»

Mais ce n’était clairement pas du grand Djokovic, à l’image de plusieurs amorties mal maîtrisées, ce qui a permis à l’Argentin, toujours aussi combatif malgré la fatigue, de continuer à y croire au second set.

Mais comme toujours, arrivé aux moments décisifs, «Djoko» a serré le jeu et fait un break décisif à 4-3 pour conclure dans la foulée assez logiquement.

«Cela a été une bonne semaine, même si je n’ai pas joué mon meilleur tennis. Je suis satisfait», a-t-il lâché à chaud, avant de rejoindre Roland-Garros qui débute dans moins d’une semaine.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
31 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Zorro

22.09.2020 à 09:29

Le virtuose de la raquette n’étant pas là RF bien entendu RAFA qui s’entraîne et bon nombres de joueurs absents et d’autres où sont venus pour le porte-monnaies !

2222

22.09.2020 à 08:03

Une machine à gagner. Il bat les records. Federer c'est gentil, mais il à jamais eu la même domination. Djokovic dois l'avoir mauvaise, car sans la disqualification de l'US Open il aurait gagner en sifflant. Nadal ? Pour moi c'est le pire des 3. Heureusement qu'il à eu personne comme adversaire sur terre-battue pendant une décennie.

Sam

22.09.2020 à 07:44

Je doute que cela intéresse beaucoup de monde. Ce tennis essuie-glaces de fond de court ne séduit guère. On aime les matchs avec du tennis Champagne. Avec Djokovic, c'est souvent l'ennui assuré.