Actualisé 14.10.2018 à 11:22

TennisDjokovic salue la «bonne volonté» de Piqué

Après les critiques de la semaine sur le format de sa Coupe Davis, le footballeur espagnol a fait le déplacement à Shanghai.

Gérard Piqué lors du dernier US Open.

Gérard Piqué lors du dernier US Open.

AFP

Novak Djokovic, qui a rencontré samedi à Shanghai Gerard Piqué, venu défendre en Chine le nouveau format de la Coupe Davis lancé par son fonds d'investissement Kosmos, a salué la «bonne volonté» du footballeur mais maintenu ses réserves quant à la programmation de cette compétition.

«C'est bien d'avoir une superstar du foot qui essaie de faire quelque chose de différent et d'innovant dans notre sport», a souligné l'ancien No 1 mondial lors de la conférence de presse ayant suivi sa demi-finale remportée face à l'Allemand Alexander Zverev. «Nous pouvons avoir des opinions divergentes sur les formats, mais au moins il adore ce sport et il fait preuve de bonne volonté pour unifier tout le monde.»

Le Serbe a réaffirmé ses doutes quant à la programmation en novembre de l'épreuve - organisée par la Fédération internationale (ITF) - qui sera condensée en une semaine à partir de l'année prochaine, avec des formats de rencontres et de matches raccourcis. Une date située à la toute fin d'une saison éreintante, et deux mois seulement avant la tenue d'une autre nouvelle épreuve, similaire, la World Team Cup relancée par l'ATP, organisatrice du circuit principal.

«L'objectif ultime pour nous tous, joueurs et organisations, est de créer un (seul) événement, car à mon sens il n'y a pas de place pour deux gros événements. La World Team Cup et la Coupe Davis ne peuvent pas coexister au haut niveau, tout particulièrement si elles sont si rapprochées», s'est désolé «Djoko», l'un des membres majeurs du Conseil des joueurs de l'ATP. «Cela peut avoir lieu pendant deux ou trois ans, mais tôt ou tard il faudra qu'il n'y ait qu'une compétition».

Novak Djokovic avait déjà fait part de ses réserves en début de semaine, tout comme d'autres joueurs majeurs. Roger Federer avait en effet assuré qu'il «doutait fortement» de jouer cette épreuve l'an prochain à Madrid. Quant à Alexander Zverev, il a tout simplement dit qu'il «ne la jouera pas».

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!