Athlétisme: Doha: Gatlin en 9''74, Pichardo à 18m06

Actualisé

AthlétismeDoha: Gatlin en 9''74, Pichardo à 18m06

Le Cubain Pedro Pichardo au triple saut et l'Américain Justin Gatlin sur 100 m ont fait parler la poudre d'entrée au meeting de Doha, 1re étape de la Ligue de diamant.

Justin Gatlin.

Justin Gatlin.

Pichardo a réussi un formidable triple bond à 18m06, alors que Gatlin envoyait un message fort à Usain Bolt en survolant la ligne droite en 9''74.

Il a fallu un «énorme» Pichardo pour faire mieux encore que Gatlin en valeur pure. Le vice-champion du monde 2013, âgé de 21 ans seulement, a signé la 3e performance de tous les temps, à 23 cm du «vieux» record du monde de Jonathan Edwards, établi en 1995. Seuls l'Américain Kenny Harrison, outre Edwards, le précède encore dans les tablettes historiques avec 18m09 (en 1996). Dans ce concours de folie, le champion olympique américain Christian Taylor s'est envolé à 18m04, ce qui fait de lui le 4e homme de l'histoire dans la discipline, à égalité avec le Français Teddy Tamgho (en 2013). Jamais auparavant deux athlètes n'avaient franchi les 18 m dans un même concours.

Pichardo incarne la nouvelle génération, mais que dire de Justin Gatlin? Revenu de quatre ans de suspension pour dopage (de 2006 à 2010), l'Américain de 33 ans est plus fort encore qu'à ses grandes années frelatées. Son record du monde de l'époque (9''77 en 2006, à Doha déjà) avait été annulé. Qu'à cela ne tienne! Avec ses 9''74 de vendredi, le «Guépard» est lancé aux trousses du record des Etats-Unis de Tyson Gay (9''69).

Son chrono, qui retranche 3 centièmes à son record personnel de 2014, consolide sa 5e place dans la hiérarchie de tous les temps, derrière les 9''58 d'Usain Bolt, les 9''69 de Gay et de Yohan Blake et les 9''72 d'Asafa Powell. Et de plus, Gatlin prolonge son invincibilité en sprint, qui s'était étalée sur toute la saison dernière (18 victoires consécutives en 2014). Dommage qu'il faille attendre les Mondiaux à Pékin (22-30 août) pour le voir affronter Usain Bolt! A Doha, les 30 derniers mètres de Gatlin furent irrésistibles, de quoi laisser à bonne distance son compatriote Michael Rodgers (2e en 9''96).

(si)

Ton opinion