Actualisé

Dollhouse a distillé du rock à l'état brut

VEVEY. Vendredi soir, le
groupe suédois a
dynamité le Rocking
Chair avec son
rock'n'soul basique et
fougueux.

En première partie, le groupe The Stemms (composé de trois jeunes Valaisans) a balancé un rock fort efficace, faisant la part belle aux soli de guitare épiques et tranchants. Une sonorité tout à fait dans le même style que celle de Dollhouse, le trio suédois enflammé qui leur a succédé. Ce dernier est l'auteur d'un rock fougueux et sans concession, proche de MC5 ou de Led Zeppelin (spécialement au niveau du chant). Il s'agit typiquement du genre de groupe que l'on peut apprécier encore davantage en concert que sur disque. Impossible de ne pas se laisser envahir par le groove électrisé de titres tels que «Rock'n'Roll Fever» et «Let's Get It On». Un public amateur de distorsions a pu se délecter de l'insolent jeu de guitare de Chris Winter, au phrasé parfaitement aiguisé. Une certitude: les guitar heros ne sont pas morts!

Yannick Chavanne

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!