Actualisé 03.03.2008 à 23:29

Dominateur, le CP Berne a repris le pouvoir

Deux jours après leur défaite en prolongation à Saint-Léonard, les Ours ont pris leur revanche, hier soir, face à Gottéron (5-1).

Le succès des hommes de John Van Boxmeer, le deuxième en trois rencontres dans cette série de quart de finale des play-off de LNA, ne souffre aucune discussion. Sans forcément parvenir à pousser les Dragons dans leurs derniers retranchements, les Bernois ont réussi à imprimer une pression constante sur l'arrière-garde fribourgeoise. Une défense visiteuse qui a fini par craquer à la 17e. Comme samedi, c'est Sébastien Bordeleau qui s'est fait l'auteur de la première réussite de la rencontre. Ce fut, hélas, la fin des similitudes entre les actes II et III.

Auteur de l'égalisation à la 60e minute à Saint-Léonard, Julien Sprunger, suspendu à titre provisoire par le juge unique, à l'instar de Cédric Botter et de Simon Gamache (remplacé par le défenseur norvégien Tommy Jakobsen), a dû suivre la rencontre en spectateur. Les Dragons ont clairement souffert de son absence, comme de celle de Bykov (blessé), deux joueurs capables de créer les pires tourments à une défense. Privé de son grain de créativité, Gottéron n'aura que trop sporadiquement tiré en direction des buts de Marco Bührer. Un gardien qui aura trop rarement été mis en difficulté jusqu'à la mi-match.

«C'est clair, on n'a pas joué notre meilleur match de la série, admettait, au terme des débats, Serge Pelletier, l'entraîneur de Gottéron. On a donné trois cadeaux à Berne, et, face à une telle équipe, on l'a payé cash.»

David Cherix, Berne

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!