Polémique: Donald Trump attaque le Dr Fauci «et tous ces idiots»

Publié

PolémiqueDonald Trump attaque le Dr Fauci «et tous ces idiots»

Pour le locataire de la Maison-Blanche, s’il avait écouté l’immunologue, les Etats-Unis auraient eu «700’000 ou 800’000 morts».

Donald Trump et le docteur Anthony Fauci, à la Maison-Blanche le 22 avril 2020.

Donald Trump et le docteur Anthony Fauci, à la Maison-Blanche le 22 avril 2020.

AFP

Le président américain Donald Trump s’en est une nouvelle fois pris lundi avec virulence au docteur Anthony Fauci, figure respectée aux Etats-Unis et membre de la cellule de crise de la Maison Blanche sur le coronavirus.

«Ce type est un désastre»

«Les gens en ont marre (d’entendre parler) du Covid», a déclaré M. Trump dans un échange téléphonique avec des membres de son équipe de campagne, auquel plusieurs médias américains ont eu accès. «Les gens disent: laissez-nous tranquilles. Ils en ont marre. Marre d’entendre Fauci et tous ces idiots», a-t-il ajouté. «Ce type est un désastre», a-t-il encore dit.

La pandémie a fait plus de 219’000 morts aux Etats-Unis. «Il est là depuis 500 ans», a encore ironisé le président républicain, évoquant cet expert de 79 ans reconnu mondialement, qui dirige l’Institut des maladies infectieuses. «Si nous l’avions écouté, nous aurions eu 700.000 ou 800.000 morts», a-t-il encore affirmé, tout en jugeant qu’il serait contre-productif de le limoger à l’approche de l’élection présidentielle du 3 novembre.

Sur Twitter, le président américain a renchéri en critiquant le fait que Fauci ait publiquement déclaré que la Maison-Blanche ne le laissait pas s’exprimer librement dans les médias.

Nombreux désaccords

Cette nouvelle attaque présidentielle a suscité une vive réaction du sénateur républicain Lamar Alexander. «Le Dr Fauci est l’un des fonctionnaires les plus reconnus du pays», a-t-il tweeté, rappelant qu’il avait travaillé sous six présidents, en commençant par Ronald Reagan. «Si plus d’Américains écoutaient ses conseils, on aurait moins de cas de Covid-19 et nous serions plus en sécurité pour retourner à l’école et retourner travailler».

Il y a une semaine, l’immunologue avait exprimé son mécontentement après l’utilisation de ses propos dans un clip de campagne de l’équipe Trump sur le coronavirus. «En près de cinq décennies de service public, je n’ai jamais publiquement soutenu aucun candidat», avait-il rappelé, déplorant de surcroît l’utilisation de déclarations sorties de leur contexte.

Le Dr Fauci a, à plusieurs occasions, tenté de clarifier ou de corriger des propos souvent approximatifs de M. Trump sur les vaccins ou traitements en cours de développement contre le Covid-19.

Le ton est parfois monté d’un cran, comme en avril lorsque Donald Trump avait retweeté un message contenant la mention #FireFauci, «Virez Fauci», avant d’assurer que «Tony» faisait un travail formidable.

(AFP)

Ton opinion