Covid-19 aux Etats-Unis - Donald Trump aurait voulu envoyer les malades à Guantanamo

Publié

Covid-19 aux États-UnisDonald Trump aurait voulu envoyer les malades à Guantanamo

Selon un livre écrit par deux journalistes du «Washington Post», l’ex-président américain a proposé en février 2020 d’expédier les personnes atteintes du Covid-19 à Cuba.

L’information paraît surréaliste, elle émane pourtant de deux journalistes travaillant pour le très sérieux «Washington Post». Dans un livre intitulé «Nightmare Scenario: Inside the Trump Administration’s Response to the Pandemic That Changed History», Yasmeen Abutaleb et Damian Paletta reviennent sur la manière dont l’administration Trump a géré la pandémie. Les auteurs de cet ouvrage évoquent une réunion organisée dans la salle de crise de la Maison-Blanche en février 2020, juste avant le début de la crise sanitaire.

Pendant cette séance, Trump aurait demandé à son équipe: «Nous n’avons pas une île qui nous appartient? Et Guantanamo?» Le président américain aurait ajouté: «Nous importons des marchandises. Nous n’allons pas importer un virus.» Selon les deux journalistes, les assistants de Trump ont balayé cette idée lorsque celui-ci est revenu à la charge. Les États-Unis louent le camp de Guantanamo à Cuba depuis 1903. La prison héberge des personnes soupçonnées de terrorisme qui n’ont pas été jugées et qui sont détenues dans des conditions extrêmement dures.

Dans un livre paru en 2019, Miles Taylor, ancien responsable de la sécurité intérieure, révélait que Trump avait suggéré l’idée d’envoyer des immigrants à Guantanamo, rappelle le «Guardian». Selon l’auteur, le président américain avait proposé de désigner tous les migrants entrant aux États-Unis sans autorisation comme des «combattants ennemis», puis de les expédier à Cuba.

Les journalistes du «Washington Post», eux, racontent comment Donald Trump a perdu ses nerfs en mars 2020, alors que les cas s’accumulaient dans le pays. «Les tests me tuent! Je vais perdre les élections à cause des tests! Quel idiot a demandé au gouvernement fédéral de faire des tests?» aurait-il crié à Alex Azar, qui était son secrétaire à la Santé. «Heu, vous voulez dire Jared?» aurait alors répondu Azar, faisant référence à Jared Kushner, gendre et conseiller principal du président.

On apprend également dans ce livre que le même Jared Kushner aurait qualifié de «putain de crétin» un membre du personnel qui supervisait un plan d’achat de 600 millions de masques en mars, car le matériel n’allait pas être livré avant juin. «D’ici là, nous serons tous morts», aurait pesté le mari d’Ivanka Trump.

(joc)

Ton opinion