Etats-Unis: Donald Trump: un président qui ment énormément
Actualisé

Etats-UnisDonald Trump: un président qui ment énormément

Le «New York Times» a recensé tous les mensonges énoncés par Donald Trump depuis son accession au pouvoir. Nous avons gardé les meilleurs.

par
ccd/nxp

Donald Trump semble bien décidé à prouver qu'à force de répéter des mensonges, ils finissent par devenir des vérités. Pour lutter contre cette éventualité, le «New York Times» vient de publier un recueil des mensonges commis par le président depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Chaque baliverne présidentielle de janvier à juin 2017 est démontée par les journalistes du quotidien.

Des graphiques permettent aussi de mieux comprendre la psychologie du menteur, de saisir pourquoi il se répète, à quel moment il le fait. Un croisement de données illustre également la triste vérité: durant les 40 premiers jours de son mandat présidentiel, Donald n'a pas passé 24 heures sans tordre la réalité.

Les journalistes expliquent également que le président parvient même à faire mentir ses propres mensonges. Tantôt les faits sont arrivés bien avant son élection, tantôt juste après. Tantôt il connaît Steve Bannon, son stratège en chef qui fut aussi à la tête du site d'extrême droite Breitbart News, tantôt il vient tout juste de le rencontrer.

Les journalistes admettent que durant la fin du mois de mai, en comparaison aux autres mois, «The Donald» a relativement peu menti en public. Les auteurs de l'article estiment qu'entre ses parties de golf, ses voyages à l'étranger et l'investigation en cours autour de la Russie, il n'aurait pas trouvé de temps pour le faire.

Le texte se termine sur un constat: près de 60% des Américains estiment que le président est malhonnête. Un pourcentage à la hausse puisqu'à l'arrivée de Trump dans le bureau ovale ils n'étaient que 53% à le penser.

Ton opinion