Actualisé 27.10.2008 à 11:25

Razzia sur l'anorexie en Espagne«Donne ton assiette au chien!»

La police espagnole a décidé de fermer environ 150 sites consacrés à l'anorexie. Ce n'est pourtant que la pointe de l'iceberg. Selon les experts, si l'on ferme un portail, neuf nouveaux sites sont immédiatement créés.

Régimes ultra-rapides, conseils pour maigrir sans que les proches s'en aperçoivent tout de suite, voilà le contenu de plus de 150 sites et forums Internet qui ont été bloqués par la police espagnole il y a quelques jours. Il existe plus de 400 sites semblables connus actuellement.

Toujours plus de cas extrêmes d'anorexie en Espagne

Les faits sont inquiétants: durant les deux dernières années, les cas enregistrés d'anorexie et de boulimie ont augmenté de 470% en Espagne. 17% des jeunes femmes souffrant d'anorexie consultaient régulièrement les sites Internet à ce sujet et participaient aux forums de discussion de même qu'à des concours d'amaigrissement rapide où l'on doit atteindre un record en très peu de temps.

Donne ton assiette au chien

Selon une étude de l'organisation «Protégeles» (protégez-les), les sites en question sont consultés en moyenne 100'000 fois par mois. Certains d'entre eux proposent des conseils dangereux, prônant «l'anorexie parfaite», élevée quasiment en style de vie. On explique par exemple aux jeunes femmes qu'elles doivent boire beaucoup d'eau au début de leur régime pour être en mesure de continuer et résister.

D'autres conseils sont donnés ainsi quant à la façon de tromper son entourage: « porte des vêtements larges pour qu'on ne remarque pas que tu as maigri» ou encore « donne ton assiette au chien »…

Des mesures juridiques à prendre

Parmi les membres des forums, il y a beaucoup de jeunes femmes aux idées suicidaires : «J'espère que mon cercueil ne mesurera pas plus de 40 centimètres de largeur». Des photographies quasi morbides sont naturellement aussi en circulation, présentant des corps nettement amaigris ainsi que des blessures.

Jusqu'à présent, l'Espagne ne dispose malheureusement pas de mesures légales de répression. «Notre objectif, c'est de rendre attentif de ce danger et éveiller la conscience politique pour faire face au danger que représentent ces sites qui répandent l'anorexie et devraient être punissables», affirme Carmen Gonzales, la porte parole de l'association contre l'anorexie à « 20minutos online » en Espagne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!