Grèce: Données de millions de Grecs dérobées

Actualisé

GrèceDonnées de millions de Grecs dérobées

Un informaticien de 35 ans a été arrêté en raison de soupçons de vol de données, en Grèce.

La police grecque a arrêté un programmateur informatique de 35 ans. L'homme est soupçonné du vol des données personnelles d'environ deux tiers de la population de la Grèce, qui compte 10,9 millions d'habitants.

Il est en outre soupçonné d'avoir tenté de revendre les neuf millions de fichiers ainsi collectés, parmi lesquels des pièces d'identité, des numéros d'identification auprès de l'administration fiscale et des plaques d'immatriculation.

«Nous enquêtons pour connaître la source de ces données, pour savoir comment elles ont été utilisées par l'homme interpellé et aussi sur l'hypothèse qu'il les ait transmises à une tierce personne», a dit mardi le porte-parole de la police, Christos Manouras.

Perquisition

La police cherche également à savoir si le suspect a pénétré les systèmes informatiques de l'Etat et a bénéficié de complicités. Les enquêteurs ont découvert tous ces fichiers lors d'une perquisition au domicile de cet homme.

le directeur de la brigade de lutte contre le crime électronique, Dimitris Georgatzis affirme que les services de la police avaient été alertés sur cette affaire par l'Autorité de protection des données personnelles, a-t-il précisé lors d'un point de presse.

Il a indiqué que l'enquête se poursuivait «sur la gestion des ces archives» par le suspect, «et l'éventualité de leur vente». Selon une source policière l'homme, avait piraté toute la base de données fiscales du ministère, baptisée Taxisnet.

(ats)

Ton opinion