JO 2016: Dopage: la Russie dans le flou
Actualisé

JO 2016Dopage: la Russie dans le flou

La fédération russe d'athlétisme dit ne pas comprendre les nouveaux critères.

Dariya Klishina, star de l'athétisme russe, s'entraîne aux Etats-Unis. Ici le 28 août 2015 à Pékin (Chine).

Dariya Klishina, star de l'athétisme russe, s'entraîne aux Etats-Unis. Ici le 28 août 2015 à Pékin (Chine).

photo: Reuters

Le président de la Fédération russe d'athlétisme Dmitri Chliakhtine s'est dit lundi dans le flou quant à savoir si les athlètes russes s'entraînant à l'étranger pourront participer aux jeux Olympiques de Rio.

«Si la question est de savoir si des athlètes correspondent aux nouveaux critères -ceux qui se sont entraînés en dehors de la Russie-, alors nous en avons un: Dariya Klishina», a déclaré Dmitri Chliakhtine.

Il a également affirmé que la Fédération russe enverrait à la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) une requête pour obtenir davantage de précisions sur la possibilité pour des athlètes russes s'entraînant au Portugal ou au Kirghizstan de participer aux JO.

«Que veut dire en dehors de la Russie?», s'est interrogé l'entraîneur de l'équipe russe Iouri Borzakovski, rappelant que celle-ci prenait part à un camp d'entraînement de trois mois au Portugal.

Soutien du CIO

Dariya Klishina, 25 ans, s'entraîne à la prestigieuse académie IMG en Floride. Rio seraient ses premiers JO si elle était autorisée à participer.

L'IAAF a maintenu vendredi la suspension des athlètes russes pour dopage de toute compétition sportive, les privant de facto des jeux Olympique de Rio. Cette décision a reçu samedi le soutien du Comité olympique international.

Le ministre russe des Sports Vitali Moutko avait alors estimé que les athlètes russes n'avaient plus «aucune chance» de participer aux Jeux en août.

Les athlètes s'entraînant à l'étranger pourraient toutefois encore avoir une chance de participer aux JO en tant qu'indépendants.

Dmitri Chliakhtine a également affirmé que la Fédération russe soutiendrait les athlètes voulant attaquer devant les tribunaux la décision de l'IAAF. «Nous irons probablement en justice» une fois le rapport final de l'IAAF reçu, a-t-il assuré. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion