Actualisé 08.02.2008 à 09:59

Doris Leuthard rencontre des élèves de l'Ecole suisse de Mexico

L'Ecole suisse de Mexico s'est parée de mille couleurs pour accueillir Doris Leuthard lors de son séjour au Mexique.

Les élèves ont brandi leurs drapeaux à croix blanche avec enthousiasme et entonné des chants de bienvenue.

Un groupe d'enfants, en chemise à carreaux et foulard rouge autour du cou, ont dansé sur des musiques traditionnelles suisses. Une foule d'élèves et de professeurs accoudés aux balcons frappaient des mains en rythme.

«Ces chants et danses font particulièrement plaisir après de nombreuses séances de travail», a remercié la conseillère fédérale, qui visitait l'école mercredi entre deux rencontres ministérielles.

Transmettre les valeurs suisses

Fondé en 1965, l'établissement compte 680 élèves dont environ un cinquième de Suisses. L'éducation est à la fois axée sur la performance et empreinte des valeurs «typiquement» helvétiques, comme l'ordre, la propreté et la ponctualité, a expliqué sa direction à la délégation économique accompagnant Mme Leuthard.

Une formation complète - aussi bien intellectuelle que sportive et artistique - doit permettre aux élèves de poursuivre leurs études en Europe, aux Etats-Unis ou dans les meilleures universités mexicaines.

Les élèves ont présenté dans les locaux leurs activités aux visiteurs, à l'aide d'affiches et d'ateliers pratiques. Ceux du niveau primaire ont dessiné les portraits des Suisses célèbres: parmi les dizaines d'oeuvres exposées figuraient en bonne place Roger Federer, mais aussi Dürrenmatt, Pestalozzi et Giacometti.

Polyglottes

Maria, 13 ans et de longs cheveux d'ébène, est née au Mexique. Première de sa classe, elle se destine aux métiers de la traduction, explique-t-elle dans un allemand impeccable.

La jeune fille est sur la bonne voie puisqu'elle parle déjà l'espagnol, l'anglais et l'allemand. Elle se réjouit de passer au niveau secondaire l'an prochain pour suivre les cours de français qui sont accessibles seulement avec d'excellentes notes.

Plus loin, les étudiants du niveau gymnasial présentent le séminaire d'entreprise auquel ils ont participé cette année. Durant cinq jours symbolisant cinq années, ils ont simulé la conduite d'une société à tous les niveaux: production, marketing et vente.

Andrea et Elias, 18 ans, ont créé les meilleurs projets, l'un dans le segment haut de gamme, l'autre à bas prix. Andrea souhaite plus tard voyager en Europe et entrer dans la diplomatie, Elias vise des études internationales pour devenir... ambassadeur en Suisse, dont il a déjà visité plusieurs villes.

Doris Leuthard, après s'être livrée à une large distribution de plaques de chocolat, s'est adressée à l'ensemble des élèves pour les encourager à poursuivre dans cet état d'esprit. «Vous êtes bien préparés pour la vie - apprenez, écoutez vos professeurs et qui sait, un jour nous vous verrons étudier dans nos universités suisses!» (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!