Méthodes de l'OCDE: Doris Leuthard salue les progrès de l'organisation

Actualisé

Méthodes de l'OCDEDoris Leuthard salue les progrès de l'organisation

Très critiquée pour son attitude à l'égard de la Suisse, l'OCDE s'est améliorée selon Doris Leuthard.

Le Conseil national n'en pas moins exigé mardi du Conseil fédéral qu'il s'engage pour que les Etats membres de l'OCDE soient toujours consultés avant transmission d'informations au G20.

Déposée en avril par la commission de politique extérieure, la motion a été transmise par 97 voix contre 53. Le Conseil fédéral l'estimait devenue sans objet. Le texte a surtout une valeur symbolique, le National voulant éviter à l'avenir que la Suisse soit mise devant un nouveau fait accompli.

Pour la ministre de l'économie, des progrès ont été faits depuis que le secrétariat général de l'OCDE a livré au G20 les informations ayant conduit au placement de la Suisse sur une liste grise de paradis fiscaux. «Le G20 se réunit la semaine prochaine et nous avons obtenu à l'avance tous les documents qui lui ont été transmis», a relevé la conseillère fédérale.

La critique émanant du Conseil fédéral et du Parlement a toutefois été très utile, estime Mme Leuthard. Elle (ats)

Ton opinion