38e Paléo: Dormir au camping, ça se prépare
Actualisé

38e PaléoDormir au camping, ça se prépare

Qu'il pleuve, qu'il vente ou que l'orage gronde, les festivaliers savent bien s'adapter. Mais cela s'apprend.

par
David Maccabez
Tables, chaises et autres glacières sont de mise pour passer un festival à l'aise sur l'Asse.

Tables, chaises et autres glacières sont de mise pour passer un festival à l'aise sur l'Asse.

Le Paléo, c'est de la musique, mais c'est aussi un lieu où des milliers de festivaliers vivent pendant six jours. Et pour ­survivre, mieux vaut être pré­paré. Christine, Julien et trois de leurs amis, tous la ving­taine et de la région de Fribourg, n'en sont pas à leur coup d'essai. «Je viens toutes les années depuis cinq ans, les autres depuis deux ou trois ans, raconte Christine. On se prépare au moins un mois à l'avance. On se rend dans un magasin spécialisé pour avoir tout le matériel pour être bien.»

Et pour l'hygiène? «Personnellement, je me lave un minimum, avoue Julien. La douche, ça sera pour mon retour à la maison lundi.» Quant à l'orage qui a frappé mardi soir, l'équipe n'en a pas souffert: «On a installé une bâche et on a bien arrimé nos tentes.» Du coup, pas d'inondation. Non loin, Jean-Christophe, Florian et Ali découvrent, eux, les joies de la vie de campeurs. «Franchement, c'est chaud. On nous a parlé de la piscine munici­pale pour nous laver, mais il y a trop de monde, disent les Lausannois. On ne sait pas si on va retenter l'expérience.»

Derrière eux, une famille s'est installée. Simon et Anne, deux trentenaires, font vivre leur premier Paléo à Kilian, 8 ans, et Julie, 6 ans. «Avec les gosses, on est debout très tôt, confie Simon. On file alors à Nyon, on fait des courses et on mange. A la piscine, il n'y a personne à 9 h30. C'est ça le secret!» Eux non plus n'ont pas souffert de l'orage. «Le camping, c'est juste une question d'organisation.»

Paléo Festival

Du 23 au 28 juillet 2013, Nyon. Infos: www.paleo.ch

Ton opinion