Argovie: Dottikon ES réduit sa perte
Actualisé

ArgovieDottikon ES réduit sa perte

L'entreprise de chimie fine argovienne contrôlée et dirigée par le fils de Christoph Blocher a réduit sa perte au premier semestre de son exercice 2014/2015.

par
leo
Markus Blocher, le boss de Dottikon, a augmenté le nombre de ses collaborateurs.

Markus Blocher, le boss de Dottikon, a augmenté le nombre de ses collaborateurs.

Dottikon ES affichait à fin septembre une perte nette de 3,2 millions de francs, contre 4,5 millions lors de la même période de l'année précédente. Le chiffre d'affaires net est resté stable à 39,1 millions de francs, contre 39,2 millions au 1er semestre 2013/2014. Le résultat d'exploitation brut EBITDA s'est élevé à 2,8 millions de francs, contre 1 million un an plus tôt, a indiqué vendredi la société sise à Dottikon.

La perte d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) s'est contractée à 4,3 millions, contre 5,9 millions de francs au 1er semestre 2013/2014. Dottikon ES explique ces chiffres rouges notamment par le fait que le niveau atteint par les ventes demeure encore insuffisant pour atteindre le seuil de rentabilité. D'autre part les charges ont légèrement augmenté dans leur ensemble, tout comme l'effectif de la société.

A fin septembre, l'entreprise qui fournit principalement à l'industrie pharmaceutique des composants chimiques dont la production est jugée dangereuse, comptait 450 collaborateurs à temps plein, soit 12 de plus qu'un an auparavant. Dottikon ES indique avoir augmenté cet été de 20% ses capacités dans les processus de développement chimique.

Optimisme

Sûre de son bon positionnement, l'entreprise prépare par ailleurs une augmentation de sa participation dans Systag de 33,9 à 47,1%. Etablie pour sa part à Rüschlikon (ZH), la société fait figure de leader dans les réacteurs de laboratoires, la sécurité des processus thermiques et l'automation.

Pour l'ensemble de l'exercice, Dottikon ES s'attend à un élargissement de sa base de clientèle grâce à des nouvelles acquisitions de projets. La société argovienne table aussi sur un élargissement de ses affaires actuelles.

Les origines de l'entreprise remontent à une fabrique d'explosifs fondée en 1913, qui dès les années 1930 a diversifié ses activités. Acquise par le groupe EMS-Chemie de la famille Blocher en 1987, Dottikon ES en a été détachée en 2005 et introduite la même année en Bourse. (leo/ats)

Ton opinion