Getty Images/iStockphoto
Publié

ConsoD’où vient le sapin de Noël?

Le conifère a débarqué dans nos salons il y a un siècle à peine.

par
Nina Seddik
6.12.2020

Indissociable du réveillon de Noël tel que nous le fêtons aujourd’hui, le sapin sous sa forme actuelle ne s’est pourtant imposé dans les foyers européens qu’au XXe siècle . Retour sur l’histoire d’un conifère pas comme les autres.

L’origine

Emblème de l’hiver et des fêtes de fin d’année autour du renouveau de la végétation, le sapin était au cœur de rites païens célébrant le solstice d’hiver. Arbres persistants par excellence, c’est-à-dire qui ne perdent pas leurs feuilles en hiver, le conifère, le gui et le houx étaient plébiscités lors de ces festivités. Selon l’historien François Walter interviewé par la RTS à ce sujet en 2018, une autre hypothèse pouvant expliquer l’importance du sapin de Noël le soir du réveillon se trouverait du côté de la tradition chrétienne. Et plus particulièrement de l’arbre de vie et de ses pommes rouges dont le sapin serait le substitut. Présenté comme le nouvel Adam, le Christ est étroitement au premier homme de la Bible et à Ève. On prit donc l’habitude de décorer le sapin avec des pommes rouges et des hosties, célébrant les attributs de chacun.

Photononstop via AFP

Influences germaniques

Les premiers pas du sapin dans le domaine privé se firent timidement entre le 18ème siècle et le XIXe siècle, au sein de l’aristocratie européenne. Ce qui fit exploser sa popularité au-delà du monde germanique, où il était déjà répandu, c’est la Première Guerre mondiale. Des sapins illuminés furent en effet installés dans les tranchées pour les soldats allemands. Une tradition que les soldats français et anglais auraient ramenée à la maison et qui se serait ensuite étendue au reste de l’Europe.

Les décorations

Référence à l’arbre de vie, la pomme rouge était la décoration principale du sapin. On le décorait aussi avec des oranges, des noix et des symboles comme des anges ou des cloches. La légende veut que les pommes seraient devenues rares pendant plusieurs années d’affilée et qu’on aurait donc cherché à les remplacer en réalisant des boules en verre. Jusque-là fabriquées de façon artisanale, les décorations de Noël commencèrent à être produites industriellement au début du XIXe siècle jusqu’à devenir un énorme marché mondial qui ne cesse de croître. Estimée à quelque 6 milliards de dollars en 2020, cette industrie devrait en effet peser plus de 7,5 milliards de dollars en 2024, selon une étude réalisée par 360 Research Report. La déco de nos sapins a encore de beaux jours devant elle!

La vitrine de la Boutique de Noël à Québec, un magasin de décorations de Noël. 

La vitrine de la Boutique de Noël à Québec, un magasin de décorations de Noël.

Aurimages via AFP

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

pardi

07.12.2020 à 11:07

y vient de la forêt !

ça sent le sapin

07.12.2020 à 10:44

le sapin après les fêtes faut le garder le bois peut servir .

veropop

07.12.2020 à 09:48

Renseignez vous avant d'écrire un article. Même si effectivement l'arbre de vie était une tradition païenne à la base, le sapin de Noël existait déjà bien avant la 1ère guerre mondiale. Des écrits en parlent pour la première fois en 1521 en Alsace... Par contre on le suspendait au plafond dans les entrées des maisons. Garnis de pommes et de noix.