Suisse romande: Douanes: année record, sauf pour la drogue
Actualisé

Suisse romandeDouanes: année record, sauf pour la drogue

Si les gardes-frontière suisses ont encaissé plus de 24 milliards de francs en 2013, notamment grâce à la TVA, la quantité de stupéfiants saisie est en baisse, sauf pour le khat.

par
Laurent Morel

L'administration des douanes avait le sourire à l'heure de la présentation de son bilan 2013, mercredi matin à Bardonnex (GE). Elle a en effet récolté 24,1 milliards de francs sur l'ensemble du pays l'an dernier, dépassant 2012 de plus de 300 millions et battant un record. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) représente plus de la moitié de ces recettes.

Plus de saisies, moins de quantité de drogue

Cependant, si les gardes-frontière romands ont augmenté le nombre de saisies de drogue, les quantités ont été bien plus faibles en 2013 qu'en 2012. Moins de 20 kg de cocaïne ont été interceptés, contre 64 kg l'année précédente, et il n'y a eu que 12 kg de marijuana confisqués (52 kg en 2012).

«Les contrôles doivent être adaptés, a relevé le colonel Claude Meylan. Notre «adversaire» a évolué, à nous de le faire également.» Des propos appuyés par Jérôme Coquoz, directeur d'arrondissement: «Le modus operandi a changé. Jusqu'en 2012, les trafiquants ingéraient la drogue pour la faire passer. Nous devons découvrir leurs nouvelles techniques.»

Seul le khat fait exception au phénomène. Les saisies de cette substance ont plus que doublé, pour atteindre près de 2 tonnes de cette plante psychotrope originaire d'Afrique qui se mâche.

Denrées alimentaires stoppées

Par ailleurs, les gardes-frontière romands se sont félicités du nombre de denrées alimentaires importées illégalement qu'ont récolté les près de 950 collaborateurs des douanes. Ainsi, 3500 litres de vin et 61 tonnes de viande importées en fraude ont pu être interceptés aux frontières romandes en 2013. «C'était notre objectif principal l'an passé», a révélé Jérôme Coquoz. Des amendes pour un total de 1,2 million de francs ont été perçues.

Enfin, les douaniers ont souligné la très bonne collaboration avec leurs homologues français. Ils travaillent sur les mêmes ondes radio et leur réactivité s'en voit augmentée.

Viande en cartons et coke dans les chaussettes

Quelques «prises» étonnantes ont été évoquées par les gardes-frontière. Plusieurs tonnes de viandes ont notamment été importées sur Genève par un fournisseur, précédé de son employé envoyé en ouvreur, par un Français. Ce dernier transportait les aliments dans de simples cartons dans un coffre de voiture non-réfrigéré. Un individu avait également amené du poisson totalement avarié dans son véhicule.

Par ailleurs,un homme a été retrouvé avec des «sticks» de cocaïne dans les chaussettes. Un autre avait caché près de 35'000 euros dans la boîte à fusibles de son automobile. Enfin, du matériel de cambriolage a été saisi. Dernière trouvaille pour les voleurs, un brouilleur d'ondes pour les téléphones portables.

Ton opinion