Actualisé

GenèveDouble braquage: 3 mois de détention provisoire

Les deux individus interpellés après le hold-up simultané de deux agences bancaires à Champel (GE), début août, ont des antécédents de vols similaires en France.

par
leo
1 / 3
Deux agences bancaires situées à la route de Florissant ont été la cible d'un braquage simultané, lundi vers 10h30. «J'étais dans la succursale de l'UBS lorsqu'un type avec une casquette ainsi que des lunettes de soleil est entré et a mis en joue les employés avec un revolver, raconte un client.

Deux agences bancaires situées à la route de Florissant ont été la cible d'un braquage simultané, lundi vers 10h30. «J'étais dans la succursale de l'UBS lorsqu'un type avec une casquette ainsi que des lunettes de soleil est entré et a mis en joue les employés avec un revolver, raconte un client.

leo/20min
Le brigand a été rejoint par son complice qui venait de s'en prendre à la succursale voisine de la BCGe.

Le brigand a été rejoint par son complice qui venait de s'en prendre à la succursale voisine de la BCGe.

leo/20min
Les deux agences se font face. Les braqueurs ont pris la fuite à moto en direction du Bout-du-Monde, avant d'être arrêtés. L'un d'eux a été blessé par un tir de police.

Les deux agences se font face. Les braqueurs ont pris la fuite à moto en direction du Bout-du-Monde, avant d'être arrêtés. L'un d'eux a été blessé par un tir de police.

leo/20min

On en sait un peu plus sur le profil des deux braqueurs présumés des succursales d'UBS et de la Banque cantonale de Genève (BCGE), arrêtés à Vessy, à la suite d'une course-poursuite, le 12 août dernier. Les suspects sont originaires de la région lyonnaise et présentent des antécédents en France, relate la «Tribune de Genève». Le jour des faits, ils avaient quitté leur domicile vers 6h du matin en vue de se remplir les poches en quelques minutes à Genève, selon les premiers renseignements de police.

Armés, ils avaient fait main basse sur une somme totale de 42'600 francs. Après leur forfait, ils planifiaient de rentrer chez eux le même jour à moto, mais après une embardée et une tentative vaine de fuite, ils se sont fait interpeller. A cette occasion, l'un d'eux a été blessé à la jambe par un tir de police. Il est aujourd'hui toujours hospitalisé dans le quartier carcéral des HUG. Son complice, lui, est détenu à Champ-Dollon. En vue de la poursuite de l'enquête, et du risque de fuite et de récidive, le Tribunal de mesures de contrainte a ordonné leur détention provisoire pour trois mois.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!