Actualisé 14.09.2012 à 18:14

Initiative Ecopop

Double plainte contre deux parlementaires

L'association écologie et population (Ecopop) a déposé une plainte pour diffamation et atteinte à l'honneur contre Maria Roth-Bernasconi (PS/GE) et Antonio Hodgers (Verts/GE).

Maria Roth-Bernasconi et Antonio Hodgers (tous deux députés genevois) sont visés par une plainte.

Maria Roth-Bernasconi et Antonio Hodgers (tous deux députés genevois) sont visés par une plainte.

Les deux conseillers nationaux avaient associé dans les médias l'initiative Ecopop au national-socialisme et à l'eugénisme. La plainte a été déposée vendredi auprès du procureur de district de Brugg-Zurzach (AG), a indiqué Albert Fritschi, porte-parole d'Ecopop. L'association demande conjointement la levée de l'immunité des deux parlementaires.

En août, dans un blog politique de la presse romande et alémanique, Mme Roth-Bernasconi avait taxé le comité de visées «carrément eugénistes» sous «des prétextes pseudo-écologistes». Antonio Hodgers parlait lui dans la «Tribune de Genève» et «24 heures» de «national-écologisme» en référence explicite au national- socialisme.

Pour Ecopop, les deux politiciens nationaux sont parfaitement informés et documentés sur les buts de l'initiative. Leurs déclarations visent donc clairement à discréditer les auteurs du texte «avec des sous-entendus sans fondement».

Le débat s'échauffe

Le débat s'est échauffé après que Franz Weber a annoncé en août son soutien «relatif» à l'initiative et il a mis en lumière différentes tendances dans les cercles écologistes.

Dans un communiqué, Ecopop a en outre annoncé vendredi le soutien d'un autre militant connu, Philippe Roch, ancien directeur du WWF- Suisse et de l'Office fédéral de l'environnement. Il avait également soutenu l'initiative de Franz Weber.

L'initiative «Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles» a été lancée au printemps 2011 et ses auteurs ont jusqu'au 3 novembre pour réunir les signatures nécessaires. Elle vise à limiter la hausse de la population résidente permanente due aux migrations à 0,2% par an. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!