Souvenirs d'examens (I): Double poisse à l'oral de français
Actualisé

Souvenirs d'examens (I)Double poisse à l'oral de français

La saison des examens bat son plein. Des années plus tard, Flavio garde lui toujours un souvenir particulier de son oral de français de maturité. Il raconte à 20 minutes sa malheureuse expérience.

C'était en 1991 et il s'en souvient encore. Sur les neuf livres à étudier, il y en avait un seul sur lequel Flavio espérait ne pas être questionné: Alfred de Vigny et ses poèmes. Autre condition du professeur, sur les six poèmes proposés à l'examen, deux n'auraient jamais été étudiés en classe.

Quelques jours avant les examens, Flavio se rend chez son amie Anne pour étudier. «Ils étaient déjà trois, attablés, penchés sur un bouquin. Quand j'ai vu que c'était Alfred de Vigny, et qu'en plus c'était «La maison du Berger», poème jamais vu en classe, je suis allé faire autre chose.» Une décision qu'il regrettera plus tard.

Tirage au sort malheureux

Le jour de l'examen, Flavio doit tirer au sort son poème en deux temps. «Je me rends près du bureau où se trouvaient une vingtaine de papiers retournés. J'en soulève un: Alfred de Vigny !». Et ce n'est pas fini. Le professeur de français lui demande de piocher les pages du livre. Flavio tire les pages 161 à 163. Il ouvre le livre et découvre qu'il doit présenter... «La maison du Berger», soit le poème inconnu qu'il avait justement omis d'étudier avec ses camarades.

Flavio a finalement obtenu la note de 3,3. «Pas trop mal pour une improvisation!» conclut-il.

maf

Témoigner

Pour partager votre expérience avec les lecteurs de 20 minutes online, répondez par e-mail à communaute@20minutes.ch au questions suivantes:

1. Que s'est-il passé de spécial lors de cet examen?

2. Comment avez-vous réagi?

Ton opinion