Motocyclisme: Doublé Quartararo-Zarco au Portugal

Publié

MotocyclismeDoublé Quartararo-Zarco au Portugal

Les deux Français répètent leur exploit du GP de Doha 2021. Le champion en titre a bluffé tout le monde sur le circuit de Portimão.

par
Jean-Claude Schertenleib
Fabio Quartararo a devancé Johann Zarco et Aleix Espargaró.

Fabio Quartararo a devancé Johann Zarco et Aleix Espargaró.

AFP

«J’ai poussé au maximum, comme toujours, comme en Argentine et au Texas; mais il se trouve qu’ici, il n’y a pas une très longue ligne droite, le tracé convient donc mieux à notre machine»: au pied du podium du GP du Portugal, le champion en titre Fabio Quartararo (Yamaha) n’a pas pu s’empêcher de lancer un nouveau message à son employeur actuel. Et il a les moyens de le faire, donc de le dire. Sa course a été parfaite: «J’ai voulu être très agressif dès le début, car je savais que si je me retrouvais derrière plusieurs Ducati, les dépassements seraient difficiles.»

Aussitôt dit, aussitôt fait: si Joan Mir (Suzuki) a les meilleurs réflexes au moment de l’extinction des feux, Quartararo passe rapidement son compatriote Johann Zarco (Ducati) pour la deuxième fois, avant de prendre la tête au quatrième des vingt-cinq tours. Cinq rondes plus tard, son avance est déjà de plus de 2 secondes, plus personne ne reverra le Niçois. Zarco, lui, ne va pas manquer de travail, parce que Mir, puis Jack Miller (Ducati) sont revenus à la mi-course, avant qu’une erreur de l’Australien, qui perd l’avant de sa moto dans le premier virage, ne l’élimine et mette fin également aux espoirs de Mir, bousculé par la Ducati.

Superbe remontée de Rins

Doublé français assuré? Pas encore, parce que c’est maintenant Aleix Espargaró (Aprilia) qui se fait menaçant, mais Zarco va résister: «Une victoire française, c’est super... même si ce n’est toujours pas la mienne.»

Coup de chapeau à Alex Rins (Suzuki), quatrième alors qu’il était parti de la 23e place; à «Pecco» Bagnaia (Ducati) qui a résisté à la douleur pour revenir, lui, de la 24e à la 8e place et à Miguel Oliveira (KTM), le héros national, ovationné à son retour au stand comme s’il s’était imposé (le Portugais termine cinquième).
Au classement intermédiaire du championnat du monde, à une semaine du GP d’Espagne, à Jerez de la Frontera, Fabio Quartararo et Alex Rins se retrouvent ex aequo en tête (69 points), Aleix Espargaró (66) et Enea Bastianini (chute pour le vainqueur du GP des Amériques, 61 points) les suivant de près.

Ton opinion

1 commentaire