Eaux-Vives (GE): Double recours du WWF contre la plage
Actualisé

Eaux-Vives (GE)Double recours du WWF contre la plage

L'association de défense de la nature conteste l'aménagement de la piste cyclable. Au grand dam du comité de soutien.

par
dti

Alors que le recours déposé fin 2010 par le WWF n'a toujours pas été tranché par la justice, un nouvel appel est venu s'ajouter au premier. Initialement, l'association de défense de la nature contestait l'aménagement eaux-vivien estimant que celui allait à l'encontre de la préservation du biotope lacustre. Selon nos informations, elle conteste aujourd'hui le déplacement de la piste cyclable le long du lac.

«Ce n'est pas un nouveau recours, nuance Sylvia Leuenberger, présidente du WWF Genève. Il s'agit de la même procédure et d'un ajout qui concerne l'aménagement». Contactée, la conseillère d'Etat en charge du dossier, Michèle Künzler, n'a pas souhaité réagir à ce nouveau rebondissement «tant qu'une procédure est en cours».

On se montre, en revanche, plus bavard du côté du Comité de soutien à la plage. «C'est pathétique!» tempête Michel Chevrolet. Le conseiller municipal de la Ville estime que «le WWF ferait mieux de se concentrer sur ses activités propres plutôt que des aménagements pour les vélos». Et d'ajouter que ces «gesticulations» auront une évidente conséquence sur le budget prévu.

Pour la création de la plage et du parc des Eaux-Vives, un crédit de 61 millions de francs avait été voté fin 2009 par le Grand Conseil. L'inauguration était elle initialement prévue pour l'été 2013. Les délais seront difficiles à tenir.

Ton opinion