Double succès pour Ariane-5
Actualisé

Double succès pour Ariane-5

La fusée Ariane-5 a placé sur orbite mercredi soir deux nouveaux satellites de télécommunications.

L'un civil pour le compte du Brésil, l'autre militaire pour le ministère britannique de la Défense- battant du même coup un nouveau record avec plus de 8,7 tonnes embarquées à son bord.

Initialement prévu vendredi dernier, ce tir avait dû être reporté en raison d'un problème technique détecté sur la fusée.

Le décollage du lanceur depuis la base de Kourou en Guyane française a eu lieu comme prévu mercredi à 23h06 heure de Paris (19h06 heure locale, 22h06 GMT).

Les deux «passagers» du lanceur lourd européen ont été placés sur orbite 27 minutes et cinq secondes après le décollage effectif de la fusée pour le satellite britannique Skynet 5B, et un peu plus de six minutes plus tard pour le brésilien Star One C1.

Il s'agissait de la cinquième mission de l'année pour Ariane-5 et du 179e lancement d'une fusée Ariane depuis la mise en service du lanceur européen en décembre 1979.

Ariane-5 ECA -c'est-à dire Ariane-5 dans sa version la plus puissante capable de placer 10 tonnes sur orbite- emportait à son bord au cours de cette mission une masse totale de satellites au décollage de 8,735 tonnes, un nouveau record pour Arianespace.

Le précédent record pour les lanceurs Ariane remonte au 4 mai dernier avec 8,6 tonnes de satellites mis sur orbite également par une Ariane-5 ECA.

Skynet 5B est le plus gros des deux satellites avec plus de 4,6 tonnes lors du décollage.

Il offrira des télécommunications sécurisées aux forces armées britanniques, à l'OTAN, ainsi qu'à «d'autres pays qui utilisent déjà les satellites de télécommunications militaires Skynet», selon Arianespace, durant 15 ans, sa durée de vie nominale.

De son côté, Star One C1 (4,1 tonnes) est le 7e satellite confié par le Brésil au lanceur lourd européen. Il fournira des services de télécommunications, multimédia et internet à haut débit en Amérique du Sud, également pendant une durée nominale de 15 ans. . (ap)

Ton opinion