Douche écossaise pour les festivals
Actualisé

Douche écossaise pour les festivals

Les orages du week-end ont affecté la fréquentation des festivals de plein air.

La Jazz Parade de Fribourg et «Aïda» à Avenches (VD) en font les frais. Le Festival de jazz de Montreux (VD) en revanche se termine sur un bénéfice.

Les organisateurs du Festival de jazz sont rassurés. Après quatre éditions déficitaires, la 41e a pris fin sur des chiffres noirs. Avec 82 000 tickets pour les deux salles principales, la billetterie enregistre une hausse de 10 %.

Le site a vu affluer 230 000 visiteurs en seize jours, soit autant que lors de l'édition de l'été passé. Cette édition a réservé de belles surprises, dont Prince, mais aussi quelques déconvenues comme l'annulation des Rita Mitsouko ou la prestation de Sly and the Family Stone qui n'a chanté que cinq chansons.

Il pleut sur «Aïda»

Dans le canton de Vaud toujours, la pluie a joué un mauvais tour à «Aïda». Les deux dernières représentations de l'opéra de Verdi ont été annulées ce week-end. Les organisateurs ont raté de peu leur objectif d'écouler 40 000 billets. Ils annoncent un «léger déficit».

A Fribourg, la 19e Jazz Parade a aussi été pénalisée par le mauvais temps qui a sévi huit des quatorze jours du festival. Les organisateurs estiment à 47 000 le nombre d'entrées payantes et considèrent qu'il sera difficile de boucler le budget. La dette des précédentes éditions, 200 000 francs, ne sera pas épongée cette fois.

Parade à Bâle

Tambours et cornemuses ont attiré à Bâle 120 000 personnes lors du 2e «Basel Tattoo», un festival de musiques militaires. Pas moins de 22 formations de six pays ont joué à guichets fermés entre mardi et samedi. Pour la première fois, une parade les a réunies samedi.

ats

(ats)

Ton opinion