Cyclocross : Douche froide pour un talentueux jeune Vaudois
Publié

Cyclocross Douche froide pour un talentueux jeune Vaudois

Malgré un bon départ, Loris Rouiller n'a pas réussi à résister à ses adversaires. Il finit 16e des Mondiaux juniors.

par
Olivier de la Rigardère
Valkenburg
Le jeune Vaudois a fini 16e des Mondiaux juniors.

Le jeune Vaudois a fini 16e des Mondiaux juniors.

Chris Auld/Swiss-Cycling

A 18 ans, difficile pour Loris Rouiller (16e) de supporter autant de pression et d'attention. Au pays du cyclocross, à Valken­burg (PB), le junior vaudois avait l'étiquette du favori collée à la figure lors des championnats du monde juniors, samedi. Un départ tonitruant et voilà le jeune Vaudois de Belmont seul en tête. «Dans le premier gros dévers, mes deux adversaires ont chuté et j'ai pu prendre une longueur d'avance, raconte-t-il. Je me sentais déjà à bloc.»

En dilettante pour retrouver son souffle, Loris Rouiller a ensuite offert une seconde chance à ses rivaux, en particulier au Tchèque Kopecky et au Britannique Tulett, le nouveau champion du monde. Le second finit par faire exploser le groupe. Loris Rouiller, à l'agonie, voit alors ses chances de victoire s'envoler. «J'étais au maximum et j'avais mal au dos, regrette-t-il. C'est bizarre, parce que je me sentais en forme la veille.»

Acclamé par la foule idolâtre du cyclocross, Loris Rouiller apporte des éléments de réponse lucides à sa contre-performance. «C'était l'objectif le plus important de la saison. J'étais confiant, mais j'ai beaucoup pensé à cette course», reconnaît le gamin, plein de bon sens.

Les mauvaises langues lui répondront qu'un titre de champion de Suisse et un d'Europe satisfont amplement le No 1 mondial junior. «Cela ne me suffisait pas», tranche le crossman, très déçu.

Ton opinion