Actualisé 04.03.2013 à 17:58

YémenDouze morts dans un attentat suicide

Douze membres de supplétifs de l'armée yéménite ont été tués lundi dans un attentat suicide à Loder, attribué à al-Qaida, selon un nouveau bilan obtenu auprès de témoins et de source médicale.

«Un kamikaze d'al-Qaida au volant d'une voiture piégée s'est fait exploser à l'entrée de nos bureaux, situés dans un bâtiment public», a déclaré un membre des Comités de résistance populaire.

«Douze corps ont été placés à la morgue et nous avons admis des blessés dans un état grave», a déclaré un médecin d'un hôpital public de la région, indiquant s'attendre à un bilan plus lourd.

L'attentat a visé le lieu où se réunissaient des responsables des Comités de résistance populaire, dont le président de ce corps, Mohamed Nassib, désigné récemment par le gouvernement maire de Loder, a précisé un supplétif.

Introduction clandestine

Le kamikaze a réussi à franchir l'entrée des locaux des supplétifs avant de faire exploser sa voiture dans la cour du bâtiment, selon des témoins.

Loder est une ville de la province d'Abyane, dont plusieurs localités, y compris son chef-lieu Zinjibar, ont été sous le contrôle d'Al-Qaïda pendant un an avant d'être reprises en juin dernier par l'armée et ses supplétifs, au terme d'un mois d'offensive.

Les forces yéménites poursuivent la chasse aux partisans d'Al-Qaïda, avec l'aide de drones américains qui ont mené plusieurs attaques ciblées contre des insurgés islamistes au Yémen.

Al-Qaida avait profité de l'affaiblissement du pouvoir central, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh en 2011, pour renforcer son emprise dans l'est et le sud du Yémen. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!