01.08.2020 à 13:45

Fête nationale

Drapeaux aux fenêtres et petit train à la Chaux-de-Fonds

En raison des limitations de rassemblement, les autorités et la population de la cité horlogère ont fait preuve d’imagination samedi pour les festivités du 1er août.

ats

Faute de réunions publiques, pandémie oblige, les festivités du 1er août ont pris une tournure originale samedi à La Chaux-de-Fonds (NE). L'hymne national a été joué à bord du petit train touristique et des habitations ont été ornées de plus de 2300 drapeaux.

La crise de la Covid-19 a obligé nombre d'organisateurs de manifestation marquant la fête nationale à se réinventer à travers la Suisse. Les rassemblements de plus de 1000 personnes étant bannis, le comité chaux-de-fonnier a ainsi cherché une façon particulière d'intéresser la population à l'événement.

Tout d'abord, les cloches ont retenti dans toute la ville samedi en milieu de matinée. Ensuite, la musique a pris le relais avec huit accordéonistes de l'Orchestre Patria qui ont déambulé aux quatre coins de la Métropole horlogère à bord du petit train touristique local.

Le petit train touristique de La Chaux-de-Fonds a sillonné la ville avec des accordéonistes à son bord, pour un 1er août alliant drapeaux et prévention contre la Covid-19.

Le petit train touristique de La Chaux-de-Fonds a sillonné la ville avec des accordéonistes à son bord, pour un 1er août alliant drapeaux et prévention contre la Covid-19.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Plus de 2300 drapeaux

Une trentaine de musiciens des fanfares des Armes-Réunies et de La Persévérante ont pour leur part marché longuement dans le damier du célèbre urbanisme horloger, reconnu patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2009. Les musiciens ont principalement joué l'hymne national, mais aussi d'autres morceaux.

Les musiciens de deux fanfares ont contribué à animer la ville de La Chaux-de-Fonds en l'absence de tout rassemblement public et de feux d'artifice officiels, pandémie oblige.

Les musiciens de deux fanfares ont contribué à animer la ville de La Chaux-de-Fonds en l'absence de tout rassemblement public et de feux d'artifice officiels, pandémie oblige.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Enfin, les organisateurs ont invité la population chaux-de-fonnière à pavoiser leurs fenêtres et balcons, avec un défi chiffré: que 2300 bannières nationales au moins soient déployées dans la Métropole horlogère pour la Fête nationale (2300 étant le code postal de la ville). L'objectif a été largement dépassé.

Pour appuyer l'appel à parer la ville de bannières helvétiques, les autorités ont apporté leur pierre à l'édifice éphémère. Elles ont déployé, en guise d'incitation, les drapeaux en plusieurs endroits et sur les bâtiments de l'administration communale.

La population chaux-de-fonnière a été invitée à installer des drapeaux aux fenêtres et balcons, les organisateurs en comptant largement plus de 2300.

La population chaux-de-fonnière a été invitée à installer des drapeaux aux fenêtres et balcons, les organisateurs en comptant largement plus de 2300.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!